Dans mes rêves les plus fous #4

 

Mon mec m’enlève et m’emmène… Chez Castorama !

 

 

 

Je sais déjà ce que vous vous dites ! Elle est sérieusement frappée cette meuf là mais que nenni ! Attendez que je vous explique le truc.

 

La semaine à rallonge

 

Tout à l'heure, je me suis dit "Hey ! Ça fait longtemps que je n'ai pas éris un article dis donc !". Ni une, ni deux, je m'en vais m'installer devant mon ordinateur pour tapoter un peu mais sans grande motivation, je me demandais quoi écrire. Bah oui, quoi, il ne se passe rien dans ma vie en ce moment...

J'ai passé ma Saint Valentin dans un bureau, à tenter de régler mes problèmes de couple pour comprendre que ces problèmes n'étaient que la partie visible de l'iceberg... Et Joyeuse Saint Valentin à vous aussi !

 

Un ticket pour la Grande Roue ?

 

Quelle est cette sorcellerie qui fait que je me trouve grosse nue et mince habillée ? Pourquoi ai-je l'impression d'avoir pris 10kg en enlevant mon pantalon ? Pourtant, vu la grue que j'utilise pour y rentrer ça devrait être l'inverse...

 

Récemment, j'ai décidé d'en finir avec mes bijoux entassés n'importe comment dans des boites, conséquences de nombreux déménagements sur de courtes périodes. Ni une ni deux, je parcours mon ami zon-zon et je trouve un grand miroir équipé de rangements à l'intérieur. LE truc dont j'ai toujours rêvé enfant, le grand miroir de princesse, celui où je me pavanerai dans mes belles tenues. Dans la réalité, je passe devant sans même regarder, je préfère éviter de voir ça dès le matin... #lavraievie

 

L'enfer livré chez toi

 

J’étais censée vous écrire un article sur le Nanowrimo mais ce qu’il s’est passé ces derniers jours mérite bien plus votre attention.

Toute votre attention. (Allôôô, regardez-moiiiii)

Aujourd’hui, on va parler d’un fléau terrible, qui sévit partout, dans les villes mais aussi (et surtout ?) dans les campagnes, je veux parler… Des livreurEuses ! Des fucking livreurEuses incompétentEs, ta mère sur une tartine putain !

(Ouais chuis énervée, ça t’dérange ?!?)

 

Écrire un roman avec la trame élastique

C'est, à mon goût (et tous les goûts sont dans la natures, blah blah), la façon de faire la plus poétique. Elle demande aussi beaucoup plus de mémoire car tous les détails sont dans votre tête. Vous ne posez par écrit que des phrases qui font sens entre elles et qui de suite donnent un texte qui "vaut le coup" (d'être lu par une personne exterieure).

On va y aller avec un exemple, ce sera plus simple :

"Brian éteignit son réveil à la première sonnerie. Cela faisait quelques minutes qu'il fixait le plafond, complètement réveillé. Il se leva, prit son petit-déjeuner et commença à préparer son sac d'affaires pour une journée qui s'annonçait palpitante : il devait retrouver des copains pour une ballade en forêt. Son paquetage fini, il commença à lire les réseaux sociaux en attendant l'heure de partir.