Vieeennnss, on est bieeeenn : Cocktails Cosmetics & Yaby !

Je me sens un tout petit peu flouée. Oui c’est bien vrai ça, j’ai l’impression que l’on m’a emmitouflé dans un gros mensonge. Doux mais très gros. Je croyais que là bas, de l’autre côté de la ligne bleue il y aurait tout. J’aurais accès au monde entier et j’aurais trop pu me la péter avec mes « Hey, regardez ce que j’ai acheté mais qui ne sortira pas en France ? Hi hi » (Mademoiselle Bitch, s’il vous plait).

 

Mais en vrai, mon Google étant toujours configuré sur l'Europe, les achats canadiens c’est pas pour tout de suite -_- Je cherchais à m’acheter deux nouveaux pinceaux vegan : un poudre pour tester la différence avec mon éponge et un pointu pour les smoky.  Dur de trouver une boutique qui propose différentes marques de pinceaux vegan et je suis finalement tombée sur Cocktails Cosmetics. Alors non, cette boutique n’est pas la seule et unique en Europe mais j’ai noté certains détails qui l’ont fait devenir ma préférée dans le domaine :

-spécialisée exclusivement dans le vegan et le cruelty-free (ça fait toujours zizir).

- produits bien emballés.

-colis envoyé en 4 jours (Angleterre-> Canada : Je dis que c’est PAS MAL), la même pour celui envoyé à ma sœur en France.

-des marques connues (EcoTool, Nyx) et des moins connues mai qui gagneraient vraiment à l’être ! (Dont je vais vous faire la revue, petits chanceux).

-enfin et vraiment pas des moindre, un service client au top avec une Julie qui répondra à toutes vos questions et réclamations (en anglais, please) dans les limites de ses possibilités (je l’ai harcelé pour comprendre ma facture et après, non contente de l’avoir presque accusé de me voler, je lui ai demandé de changer un des produits dans un de mes colis : elle ne s’est pas vexée et a accéder à ma requête. AU TOP je vous dis !).

 

Teasiiing

 

Les pinceaux étaient emballés individuellement dans l'emballage Ecotool, emballage dont je n’ai jamais compris l’intérêt : en tissu et plastique oO Rien que je puisse recycler :/

 

 

 

 

 

 

Je n’adhère pas au pinceau poudre, je mets plus de temps et fais plus de passages pour avoir le même résultat qu'avec mon éponge. La poudre étant mon "fond de teint" j’aime quand elle est appliquée en bonne couche, j’y vais pas avec le dos de la cuillère !! Donc ce pinceau me laisse sur ma faim. Sinon il est doux, mais doux !! Regardez moi cette épaisseur j’ai envie de me jeter dedans !

 

   

 

 

Pour le pinceau smoky, le mien a deux-trois poils qui se font la malle mais il fonctionne parfaitement, précis, doux rien à redire. Si, une finition parfaite mais je suppose que le mien est une exception au vu des revues que j’ai trouvé sur le net. Pour être honnête, je voulais le Bdélium mais vraiment trop reuch :s Je pouvais pas mettre autant dans un seul pinceau et finalement je ne regrette pas. On verra avec le temps ce qu’il va donner !

 

 

 

 

Ensuite, 3ème produit de mon panier, le fameux Jumbo blanc de Nyx. Pas besoin de vous le présenter, il est hyper connu et si vraiment, toi là au fond, tu ne le connais pas c'est un crayon gras qui aide à accrocher le fard.

 

 

 

Enfin, j’ai totalement craqué mon slip sur une marque qui m’était totalement inconnue : Yaby Cosmetics ou Yaby tout court. Les fards sont tous petits petits, de la taille d’une pièce de 1 centime mais contiennent quand même 3gr contre, je vous dis ça comme ça hein, 1.5gr chez MAC…

Pour les ranger, j’ai acheté une Z Palette rose que j’ai reçu avec des aimants ronds (et donc trop grands pour les fards Yaby) à l’intérieur.

   

   

 

Broccoli Heaven                                          Mermaid Blue

  

   

 

Hibiscus                      New Penny

 

   

 

 Emerald Sea                                 Emerald Dragon

 

   

 Spring Garden                           Psychedelic Caterpillar

 

Yaby est une marque crée par Liz Yu, maquilleuse de Toronto (au Canada donc et oui, je l’ai acheté en Angleterre…   -_-) en je ne sais pas quelle année car ça n’est écrit nul part ! Ça rajoute du mystèèère j’dis ! De tous petits fards pour prendre le moins de place possible, non testés sur les animaux, des couleurs dans toutes les gammes, pailletés, irisés, mâts, satinés, des nudes, des foncés, des fluos… Pour moi, c’est une des marques les plus complètes dans les fards à paupières et ils ont aussi des blushs !

Allez, chuis un peu fifou cette semaine donc voici un p’tit make up (vous en aurez d’autres mais plus tard) pour vous montrer ce qu’ils ont dans le ventre.

 

D’abord un petit avant/après la poudre avec le pinceau Ecotool.

 

  

                                                          Avant                                                       

 

 

Après

 

Donc oui, le pinceau fait bien son boulot, il le fait juste plus lentement. ET pour moi le temps c’est d’l’argent ! (Et beaucoup de sieste aussi)

 

Après, on met le fameux jumbo blanc de Nyx, sur un seul œil pour voir ce que ça va donner à la fin (même pas honte de sortir avec un œil bâtard).

 

Fol œil, mon gars.

 

En premier, j’ai mis un fard beige irisé (Virgin de Urban Decay) en arcade et le fard Hibiscus de Yaby en  ras de cil extérieur (et me suis épilée les sourcils, quand même, on n’est pas des sauvages).

 

 

C’est là que j’ai commencé à me dire que le jumbo Nyx, il allait bien me la mettre derrière l’oreille. Le fard accroche à mort, veut pas s’estomper, ça s’étale mais se fond pas… D’ailleurs, je n’arriverais pas de tout le maquillage à rattraper ce gros pâté. À droite en revanche, c’est nickel je trouve. Le fait que ce soit moins intense cache les petits défauts du maquillage alors que le côté gauche, avec le jumbo donc, tout se voit DANS TA FACE.

 

Après ça se complique car je n’ai pas pris toutes les étapes en  photo mais je suis sûre d’avoir mis  Spring Garden (de Yaby toujours) en coin interne, puis Emeral Dragon en coin externe, Emerald Sea entre les deux et avoir estompé en creux de paupière avec New Penny qui est une chiasse à mettre, jamais vu aussi poudreux. Même Perversion d’Urban Decay poudre moins !! J’en suis sur le cul !

 

 

 Ensuite (tu peux t’arrêter là mais sache que les gens vont te regarder bizarrement), j’ai remonté Hibiscus sur le coin externe pour se mettre sur le vert. Pour donner un violet quoi. Ensuite, j’ai mis Spring Garden en coin interne et Emerald Dragon au milieu, en ras de cil. J’ai patouillé, estompé, encore et encore. J’avoue, j'ai mis un peu plus que 3 minutes pour faire ce maquillage là.

 

 

Enfin, j’ai mis un tout petit peu de fard noir mât (j’ai pris celui de la palette Acid de Sleek) en coin externe avec ce fameux pinceau à smoky Ecotools. Vraiment pas mal du tout. La pointe est précise, les poils durs donc le fard ne s’étale pas partout et en même temps ils sont doux donc ça t’agresse pas la peau, je suis conquise ! (J’adore dire ça)

 

 

 

Avec le jumbo  Nyx

 

       Sans le jumbo 

 

 

Hop hop on nettoie les paillettes qui sont tombées, de l’eyeliner mais discret sinon tu risques de cacher le maquillage sous une trop grosse virgule. Enfin, un peu de mascara pour relever le regard.

 

Et parce qu’un maquillage sans blush ni rouge à lèvre c’est un peu un Van Gog avec deux oreilles j’ai choisi un rose froid pour les joues et mon fuchsia le plus violet pour les lèvres. J’ai bien un violet de la nouvelle collection Révolution d’Urban Decay mais il est présentement en France et moi au Canada. Ya comme un hic.

N.B : j’ai poudré le ral pour lui donner ce rendu mât et le foncé un peu. On fait avec ce qu’on a mesdames alors on ne se plaint pas !

 

 

J’ai trop une tête de hibou mais avec mes paupières tombantes si je n’ouvre pas grand les yeux on ne voit rien >< Sans parler de mon pif mais j’ai toujours pas trouvé l’angle qui vous fera voir mon visage autrement que rond et bouffi :p

En ce moment, je regarde mon Reflex comme un plat de rognon : je ne l’aime pas, il ne m’aime pas mais va bien falloir que je mange !

 

J’espère vous avoir convaincu de tout le potentiel de cette marque, les fards Yaby c’est mon nouveau dada !! Et je ne peux que vous conseiller la boutique Cocktails Cosmetics, l’ayant déjà testée (deux fois), pour vous les procurer. Vous ne serez pas déçues ni par le contenant ni par le contenu !

 

Commentaire (2) Clics: 1350

Violence ordinaire

(Merci au Loup pour ce titre si équivoque)

 

Harcèlement scolaire.

Harcèlement de rue.

Harcèlement morale, physique… Avec le cancer, c’est le nouveau mal de notre siècle et de notre génération surtout. Pas que ça n'existait pas avant mais qu'on en parle, enfin.

 

Source.

 

Quand je disais à ma mère que je n’en pouvais plus des remarques incessantes des uns et des autres, des remarques qui commençaient dans la rue en allant vers le bus le matin et qui ne finissaient qu’en claquant la porte de chez moi le soir, je n’avais en retour que des  "ça va passer", "c'est supportable" ou bien "il y a pire dans la vie".

 

Aurait-elle pu se douter que je tenterais de me suicider à cause du harcèlement que je vivais chaque jour, depuis que je suis rentrée à l’école primaire ? Qu’au lycée, lasse d’attendre que les gens "changent et grandissent" j’ai fini par croire à ce qu’ils disaient et j’ai cassé mon miroir de poche pour me couper les veines car, je cite, "je ne sers à rien", "je suis moche" et "personne voudra jamais de moi".

 

La réponse est oui. Oui elle aurait du le voir, les professeurs, les surveillants, les autres élèves, ils auraient tous dû le voir mais ils ne le voulaient pas. Soit parce qu’ils s’en foutaient, c’est très probable que je me trouvais bien en dessous de la liste des courses de la semaine et de la visite de belle-maman dans leurs préoccupations. Soit parce que ça leur aurait demander de changer car quand tu décides de défendre quelqu’un qui subit des moqueries tu choisis le camp de ceux qui ne se moquent pas (ou alors tu as un putain de problème psychologique et la schizophrénie te guette), que les moqueries soient répétées ou non. Combien de gens n’aiment pas se moquer des autres ?  Pas beaucoup, crois-moi.

 

Il y a ceux qui se gaussent, la main devant la bouche, de la fille deux rangs devant qui a de grandes oreilles et qui pensent qu’elle ne les entend pas.

Il y a ceux qui papotent sur un forum et se moquent de tous ce que Ils considèrent comme un défaut sans se soucier de ce peuvent ressentir les gens.

Il y a ceux qui vont plus loin que les mots et qui bousculent la fille qui fait du 40.

Il y a ceux qui font mal, qui frappent, volent, soulèvent les jupes, tirent les caleçons, crachent sur le visage, pissent sur les affaires… Je pourrais continuer à l’infini tellement l’esprit humain est si créatif en matière de torture.

 

Faut-il juger différemment ces agressions qu’elles soient verbales, physiques ou les deux ? Y a t-il une bonne et une mauvaise moquerie ? Voudrais-tu vivre un seul de ces moments ? Voudrais-tu vivre un seul de ces instants où tes yeux se baissent, les larmes sur le point de couler, les lèvres serrées, regardée, épiée, honteuse ?

 

Je ne crois pas qu’un seul être doué de raison puisse vouloir ça (mais si c’est le cas je t’invite à commenter) ni vouloir que l’un de ses proches vivent ça.

 

L’humain est idiot par nature, il agit puis réfléchit quand il lui prend l’envie de réfléchir ! On se moque de lui ? Alors il va faire la même, y’a pas de raison.

 

C’est vraiment ça que l’on apprend à nos enfants ? C’est dans cet ambiance malsaine de vengeance et de réflexion sur soi-même que nous vivons ? Oeil pour oeil, dent pour dent ? Et si ton fils ou toi êtes plus faibles que les autres alors vous avez perdu ? N’est-ce pas ça l’injustice ?

 

Ne serait-il pas plus sensé, juste et de bon sens que d’apprendre à nos enfants de ne pas faire aux autres ce qu’ils ne veulent pas que les autres leur fassent ?  De leur apprendre à réfléchir à la portée de leurs actes avant de parler et d’agir ? Que blesser quelqu’un moralement ou physiquement n’est ni drôle, ni un jeu ?

 

En ce moment, le ministère de l’éducation français lance une campagne contre le harcèlement scolaire, premiers objectifs : briser la loi du silence, dénoncer les moqueries, pointer du doigt ces actes devenues banals pour tout le monde. 

 

Hélas, une seule campagne ne changera rien. C’est à nous, tous les jours, de faire en sorte que ça change.

Ça ne va pas s’arrêter tout seul, ton enfant /ta soeur/ton neveu ne va pas arrêter de subir toutes ses moqueries en claquant des doigts. Il faut mettre les pieds dans le plat, faire remarquer aux gens la portée blessante de leur propos, parfois se faire regarder de haut par ces gens qui pensent que ce ne sont "que" des mots mais savoir à chaque fois que l’on a fait le bon choix. Celui de ne pas fermer les yeux, celui de défendre, celui de faire ce que TU aurais voulu que l’on fasse quand TU en avais besoin.

 

Il y a quelques jours, je suis tombée sur trois femmes qui se moquaient de Kristen Stewart, de son visage plus particulièrement, sur Twitter. Ça n’a peut-être rien de choquant pour vous et c’est grave ! Ça veut dire que les moqueries sont devenues communes pour trop d’entre nous… Quelle est la différence entre se moquer d’une star, de ton petit voisin grassouillet ou d’un autiste ? Aucune, voilà pourquoi ce genre de comportement est abject.

Je leur ai fait remarquer leur attitude irrespectueuse (c’est le terme que j’ai employé) et j’ai eu en retour de l’une d’entre elle (la première s’est excusée, la troisième n’a pas moufté) :

 

 

Alors déjà, je vais être très claire : ton clin d’oeil tu peux te le garder, je n’ai rien en commun avec quelqu’un comme toi, quelqu’un qui pense que se moquer du physique de quelqu’un "c’est pas bien grave". Vas dire ça aux 6% à 7% d’élèves scolarisés qui subissent un harcèlement sévère, vas dire ça à Pauline 12 ans qui s’est suicidée en 2012 suite au harcèlement qu’elle subissait de ses camarades et vas le dire aussi à Marion, éteinte en 2013  encore une fois suite à des moqueries répétées. Et si dans tes propos, tu ne visais que les adultes, vas dire ça à tous les femmes et les hommes qui ne sont pas dans la norme, à tous celles et ceux qui ont un handicap, tous ces femmes et ces hommes qui ne sont pas comme dans les magasines et qui vivent chaque jour les moqueries des gens dans le bus, dans le métro, dans la rue ou au travail.

 

Aucune moquerie n’est "pas bien méchante". Elles ont toutes un impact plus ou moins fort et c’est en  pointant du doigt ce genre de comportement  et en montrant aux adultes qu’ils sont l’exemple de nos enfants que des Pauline ou des Marion continueront à vivre.

 

Commentaire (17) Clics: 1896

Êtes-vous faits pour vous marier ensemble ?

C'est pas trop tôt dis donc ! T'en a pas marre de nous faire chialer dans les chaumières avec tes articles tous mianmian ?!

... Non. Mais comme je suis bonne joueuse je reviens avec un article un peu plus joyeux ! J'ai décidé de faire le Tag : Mariage de Decay parce que je trouvais ça sympa et puis c'est tout. J'vois même pas pourquoi j'me justifie. Allez on commence parce que c'est pas que je m'ennuie mais j'ai des cannelloni maisons à faire moi !

 J'explique le principe, il y a 6 problématiques du mariage auxquels toi et ta moitié(e) (humains et animaux acceptés) devez répondre chacun à votre tour. Pour le fun, je n'ai pas donné mes réponses au Loup avant d'avoir les siennes. Niark niark !

 

Thème 1 : la cérémonie

Moi : Je suis totalement et entièrement catholique, m’étant convertie trèès tard c’est quelque chose en laquelle je crois de mon plein gré. Hors de question que je ne me marrie pas à l’Église. Ce qui ne veut pas dire que nous ne ferons pas d’abord un mariage à la mairie, vite expédié, pour avoir nos visas pour le Japon mais ça ne comptera pas pour moi.

Le Loup : Simple, à la mairie avec, si on veut, une fête personnalisé à nous après. (<= méga giga fun le mec)

 

Thème 2 : La robe

Moi : Une robe avec les épaules nues, asymétriques sur le bas, un voile avec une longue traine que ma sœur s’éclatera (ou pas) à porter (hihihi) et principalement rouge. Un peu comme ça mais sans tous les chichis :

Source.

Le Loup : Blanche, standard (<= il y met vraiment pas du sien).

 

Thème 3 : Les invités

Moi : Le moins de monde possible. Déjà à la mairie j’aurais mon témoin et c’est tout. Personne d’autres, ce truc là c’est de la merde en boite pour moi donc hors de question que j’invite des gens. À l’Église, j’inviterais ma famille très proche : ma tante, son ainé et sa copine mais pas son cadet, ma mère, mon frère et mes 10 ami(e)s avec leur conjoint(e) respective.

Le Loup : Les amis et la famille au complet.

 

Thème 4 : Le repas

Moi : Un menu gastronomique avec à chaque fois un plat végétarien et non végétarien (en gros un putain de restaurant 4 étoiles dans la salle des fêtes du village). Et je veux un méga gros gâteau Zelda avec un Link et une Zelda à notre effigie.

Le Loup : Buffet chaud mais j’ai tellement pas faim (<= vu qu’on vient de manger) que je sais pas.

 

Thème 5 : La décoration

Moi : Blanc , rouge et argenté pour aller avec ma robe et avec ma bague qui sera en or blanc, diamants et rubis. Voilà. Pas de fleurs, j’y suis allergique et pas de chichis gnangnans.

Et surtout, yaura ça :

Source.

Yeah baby !!

Le Loup : J’en ai aucune putain d’idée.

 

Thème 6 : Le bal

Moi : On ouvrira le bal Le Loup et moi sur du tango, danse qu’on aura préalablement préparée au moins un an avant la cérémonie (ça c’est dans mes rêves quoi). Ma robe de mariée sera évidement adaptée à cette danse, peut-être une fente que je pourrais judicieusement cacher à l’église. Je sais pas trop encore.

Le Loup : Je n’en ai aucune foutue idée et ça ne m’intéresse pas. (<= comprendre : tu me les brises avec tes questions pourries alors que je veux joueeeerrrr)

 

On peut donc en conclure que soit il me laissera faire et il sera content soit je le quitte car il va m’imposer de me marier en jean, dans une mairie standard avec un repas tout pourri dans une salle des fêtes avec le DJ du coin qui passera du Patrick Sébastien. Prions pour la première possibilité !

 

Je tag of course toutes les personnes qui seront arrivées jusqu'ici mais plus particulièrement Sushiwyn, Vernis et Paillettes, Poony (tu es invitée à le faire avec ta chienne) et ma soeur.

Commentaire (2) Clics: 1882

Un papa contre tout ce que j'ai

Mon père n’est pas l’homme qui jetait ma mère dans les escalier. Il n’est pas celui qui n’ouvrait jamais la bouche à moins d’avoir une insulte à te dire. Il n’est pas non plus celui qui te montre les premiers billets d’euros édités en 2002 et te dit “tu vois cet argent ? Il n’est pas à toi”. Non, il n’est pas non plus celui qui te crie dessus car tu as raté ton bac au point de te faire pleurer dans la chambre de ta soeur alors que lui-même n’est pas allé plus loin que le Certificat. Assurément, il n’est pas cet homme qui s’est laissé convaincre par sa maitresse de la choisir elle plutôt que sa fille. Jamais mon père ne sera l’homme qui, chaque jour, te fera pleurer en voyant d’autres père car toi, le tien, il ne t’adresse même pas la parole s’il mange à la même table que toi.  

Non, mon père n’est pas cet homme là. Mon père est mort le jour où je l’ai vu levé la main sur ma mère, j’avais 5 ans.

 

Cher Papa Noël, cette année  je ne veux ni maquillage ni vernis (nan je ne suis pas devenue folle, j’ai déjà orga ça avec ma famille), je veux un papa. Un avec des grands bras pour me faire des câlins mais pas trop grand pour que je ne me casse pas le coup à lui faire des bisous, avec de la barbe parce que tout est mieux avec une barbe et assez intelligent pour savoir quand j’ai besoin d’un chocolat chaud avec du miel. J’aimerais aussi qu’il sache monter des meubles parce que toute seule c’est dure et aussi qu’il sache dire je t’aime. Merci.

 

Commentaire (14) Clics: 1749

On fait l’bilan, le même itinéraire mais pas le même destin.

Non on n’a pas toutes le même destin, je ne serais jamais une Mouchtique ou une Tête de Thon et en même temps, ça ne m’intéresse pas trop non plus.

 

 

 

Premier article publié le 22 septembre 2012. Pourquoi ? Pourquoi avoir commencé, pourquoi avoir voulu moi aussi ma petite part du gâteau ?

Je ne vais pas te faire le couplet de l’échange avec mes lectrices parce qu’au vu du peu de personnes qui commentent je serais bien déçue ! ;) Le partage, je ne l’attends pas de ce côté-là.

Je l’ai fait pour exister. Certains aiment les sensations fortes, d’autres construisent des choses, inventent des trucs trop utiles sauf que moi, je sais rien faire de mes doigts à part écrire (et encore). Dans mon groupe de pote, au collège, je me sentais si frustrée ! Je n’étais pas celle qui savait chanter (crois moi, tu remercies le Ciel que ce blog ne soit pas en Son et Lumière), pas celle qui savait dessiner, pas celle qui savait écrire des poèmes trop poignants ou des textes qui te font réfléchir. Non j’étais la dernière, l’autre. Celle qui n’est pas mauvaise mais qui n’est pas la meilleure. Même pas dans Un truc.

Sauf que, moi aussi j’ai envie de montrer que j’ai réussi quelque chose dans ma vie. J’ai envie de montrer qui j’étais, montrer aux gens que j’existe et que j’ai existé ! Quand mes futurs-furturs petits enfants se demanderont qui ils avaient dans leur famille et bien ils tomberont sur mon blog (ça n’est pas un secret pour ma famille) et ils sauront. Ils auront un petit bout de moi, un petit bout de ce que j’ai vécu et de pourquoi ils existent. Ils tomberont peut-être sur cet article et ils liront que je les aime déjà d’avance, qu’imaginer créer une famille avec le Loup est la chose qui me fait sourire alors qu’il me traine sur 10 Km sur le Mont Royal par -7.

J’ai aussi envie de prouver qui je suis, j’ai envie qu’ils soient tous fiers de moi, de ce que j’ai fait. J’ai envie de prouver que je ne suis pas celle qui crache par terre, agresse des passants ou détourne les yeux quand on a besoin d’elle.  Je ne suis pas comme les autres de ma génération, j’essaye de faire bouger les choses à mon échelle et peut-être que je suis une putain de dictatrice qui voit la vie en blanc ou noir et qui te raye de sa vie si tu n’as pas les mêmes valeurs que moi mais c’est aussi ça qui fait que l’on m’adore. Ça va,  niveau valeurs je ne suis pas non plus dans la demande de ouf ! J’attends de mes amis et de ma famille de ne pas voler/agresser/tuer/faire aux autres ce que tu ne veux pas que l’on te fasse et de respecter les autres. Je pense que déjà, si tu te conduis avec respect tout le reste suit forcément.

Soyons honnêtes, je l’ai fait pour moi, égoïstement pour prouver qui je suis. Pour n’être pas qu’une parmi toutes les filles nées en 1989.

 

Je dédie cet article à Decay qui se demande pourquoi elle blogue, ce qu’elle peut dire de plus. Tellement de chose Decay, tellement ! Tu as tellement à prouver, tellement à montrer aux autres ! Tu n’as pas fini de mettre ta patte sur le monde qui t’entoure, tu viens seulement de commencer. Qui sait, dans quelques années tu feras partie d’une énorme opé pour combattre la maltraitance des femmes ou les tests sur les animaux et on dira : « je m’en doutais, je le sentais en lisant son blog ». Tout commence par un petit bout et ce petit bout c’est ton blog. Un jour tu l’arrêteras car il ne te suffira plus pour exprimer ce que tu veux mais pour l’instant il est le tremplin vers  ton destin.

Chaque fois que je vais sur mon blog, je me dis avec fierté que j’ai réussi à faire ça. Ouais, moi la fille qui abandonnait avant même d’avoir ouvert son Kinder j’ai pris de mon temps pour faire cet espace. Qu’il plaise ou non je m’en contre-fous. C’est à moi, c’est moi qui l’ai fait et je suis fière de moi.

 

N’empêche, c’est quand même cool de pouvoir parler à des gens alors je remercie toutes celles et ceux qui sont passés par là et qui ont lu cet article (ou les autres). Merci de me permettre de me dire que je ne parle pas dans le mur et que peut-être ce que j’écris change un peu les choses.

Commentaire (15) Clics: 2115