TAF : Bien choisir son soutien

Aujourd’hui, nous sommes Vendredi et comme tous les vendredis (à peu de choses près, ne vous pignolez pas)  ce sont les Trucs et Astuuuuuuces de la Faucheuse.

 

 

Aujourd’hui je vais, humblement comme je sais si bien le faire, vous aider à bien choisir votre soutien.

 

« Mais de quel soutien parles-tu Grande et Intelligente Fluffy ? » vous entends-je murmurer comme une foule de junkys devant un dealer.

 

Mais de celui qui se trouve entre votre cou et votre nombril. Le meilleur ami de la femme mais qui peut aussi devenir son pire si on ne sait pas choisir le bon (comme au sexe, tout pareil).

 

Votre soutien doit couvrir toute votre opulente poitrine sans rien laisser dépasser sinon, à force, vous aurez mal (comme au sexe, tout pareil). Le conseil que l’on donne tout le temps c’est de regarder si votre sein dépasse sur le côté, près de l’aisselle, formant une bosse très disgracieuse. Si c’est le cas, vous vous êtes trompées.

Exercice : Cette femme a-t-elle bien choisi son soutien ?

 

 

 Source.

La réponse était non, évidement ! Je sais que vous avez toutes réussies sauf celle du fond, là bas, qui n’écoute jamais. bitch

 

En plus d’avoir mal à la fin de la journée, pauvre madame, niveau confort ce n’est pas le graal. Ça bouge, ça glisse et ce sont vos collègues qui vont être ravis ! (et moins leurs femmes) (c’est dangereux une femme jalouse).

 

Source.

Vous avez vraiment envie de passer votre journée à tenir votre soutien comme cela ?

 

 

Donc, retenez ceci : un bon soutien doit vous couvrir devant et derrière, comme dans l’exemple de cette femme, qui a tout compris  (si, si, ça arrive qu’une gonzesse écoute pour une fois):

 

 

 

 

 Source.

 

C’était un homme en fait, je me disais aussi… une femme qui écoute

 

Allez, joyeux vendredi et bon week end !!!

 

 

 

Ajouter vos commentaires

0 / 1400 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 1 et 1400 caractères

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Propulsé par Komento