TAF : S'accepter soi-même

Aujourd’hui c’est vendredi et vendredi c’est spaghetti. Nan, focus Fluffy, vendredi  ce n’était rien avant mais maintenant c’est : les Trucs et Astuuuuuuces de la Faucheuse (TAF).

 

 

 

Après cette intro aussi décousue que mon esprit ET ma vie en ce moment (va essayer de déménager par avion 239 vernis ! Ton mec te prend déjà pour une dingue, il me chope le bras dès que l’on passe devant un Sephora (s’il savait, ce n’est pas là que j’achète le plus ;) (Quoiqu’il fait la même devant le Kiko, le bougre !)),  alors ne parlons pas des agents de la compagnie aérienne.  Je me sens incomprise ! ), intro qui au final n’explique rien du tout (mais ça c’est tout moi), nous allons parler de l’acceptation de soi. Pas le soi mental, ce que vous êtes dans votre tête, ça je veux pas savoir, nan le soi de votre corps, votre body. Parait que mettre de l’anglais dans ses textes ça fait plus new generation. Ce qui insinuerait que je n’en fais plus partie… Misère !

 

L’acceptation de soi, de son physique, est un vaste sujet qui, je pense, prend des proportions de plus en plus énormes de nos jours. On veut se battre contre ses diktats, en tout cas c’est ce que l’on dit aux gens quand on nous fait une remarque sur notre poids, mais on aimerait bien quand même changer un peu. Rôôô pas beaucoup hein, dit, juste une taille quoi, pour mieux respirer, ne pas être fatiguée en allant en course, toutes les raisons sont bonnes (cette phrase est une pure généralité et donc de ce fait complètement fausse, no offense).

Il est donc temps, enfin, que je vous fasse part de mes précieux conseils à ce sujet. Ici pas de miracle, pas de bobards. Il n’y que mon honnête honnêteté. Je ne vous dirais qu’une chose :

 

Acceptez-vous sinon votre cuisse ressemblera à ça lorsque, vous croyant plus fines, vous tenterez de vous faufiler par la porte entre-ouverte et que vous vous prendrez bien méchamment la poignée de la porte (même pas elle s’excuse, c’te bitch !).

 


Limite s’il n’y a pas le nom de l’hôtel gravé dans ma peau. Telle la vache du cheptel « Celles qui se croyaient minces alors que non ».

 

Je sais, tout ceci est une révélation pour vous. Respirez un coup, prenez une pause, ça y est, vous allez enfin pouvoir vous accepter !

 

Si tu n’as rien compris à cet article alors tu peux commenter. Si tu fais toi aussi partie du cheptel, raconte nous ton histoire. Si tu penses que  mon hébergeur devrait me censurer, commentes et si tu n’as rien à dire, commentes aussi. :)

Bon Week End !!!!

Ajouter vos commentaires

0 / 1400 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 1 et 1400 caractères

Participant à cette conversation

Commentaires (6)

  • Invité (La Tordue)

    Permalien

    lol! Moi je ne me crois mince, je me crois leste! les coins de tables sont mes ennemies, des hématomes comme le tien je m'en fait plusieurs fois par semaine!
    Et à part ça, tu déménages loin pour devoir faire le voyage en avion?

  • Invité (Fluffy)

    En réponse à: La Tordue Permalien

    Ma pauvre, ça doit finir par saouler à force :s

    À Montréal ! On a appelé la douane pour leur en parler, jamais ils avaient vu ça ! Mais normalement pas de problème, j'ai juste à écrire une petite lettre pour dire que je suis dingo de vernis, que ça n'est en rien professionnel et ça devrait passer :p

  • Looooooooooooooooooooool (pardon, fallait pas rire? :-))
    La même qd tu es mince mais que tu continues à porter des trucs trop larges passque t'es grosse épicétou!
    M'enfin, dans ce cas là les bleus marquent moins ;-)
    De mon côté, d'un côté, de l'autre, mon coeur/poids balance!

  • Invité (Fluffy)

    En réponse à: Gertrude Permalien

    Si si, tu peux rire, j'en rigole après :p (surtout que JE n'ai pas appris la leçon et que je me suis déjà retapée XD)

  • Invité (Vernis & Paillettes)

    Permalien

    xD

  • Invité (Fluffy)

    En réponse à: Vernis & Paillettes Permalien

    Biiitch !!!!

Propulsé par Komento