Maquillages pour les fêtes violet

C'est fini de rigoler, il est temps de préparer le maquillage que l'on aura pour les fêtes si vous souhaitez vous maquiller. Mais bon, si vous le ne voulez pas... Que venez vous faire sur cette article ? Hein ? Alors arrêtez d'faire chier, OK ?

 

Je l'avais dit, ma couleur de cette année était le rose, j'en ai porté toute l'année et maintenant, je vire vers le violet. J'ai pourtant un teint qui se prête bien mieux aux couleurs chaudes mais, que voulez vous, mon année 2015 sera lilas.

 

 

Pour ce premier maquillage, j'ai utilisé des fards libres de la collection The Legends de Shiro Cosmetics. Une marque que l'on peut qualifier d'indie, dont les produits sont vegan et cruelty-free (quand ça ne l'est pas, c'est écrit en gros et gras), qui se procure sur internet et qui fait des collections... Voilà quoi. Une collection The Legend of Zelda, j'étais obligée. Je l'ai reçu en cadeau d'anniversaire en mars de cette année et je n'ai pas encore eu le temps de tous les essayer. Pourtant, ils marquent bien, s'estompent bien mais... J'ai tellement d'autres choses à tester, je ne m'en sors plus !! Ma vie est dure, plaignez-moi.

 

 

Bien, détaillons ça, étape par étape.

 

 

J'ai posé Laced en creux de paupières avec le pinceau Baby Eyebuki de Neve Cosmetics.

 

 

J'ai posé en creux de paupières et coin externe les fards Majora's Mask (qui fait bien plus sombre sur la peau que dans son pot -oh oh !) et A terrible Fate avec le pinceau E45 de Sigma. Deux fards violets pailletés, le premier plus clair que l'autre. Ces fards marquent beaucoup donc estompez énormément, j'ai mis 10 minutes à chaque oeil pour cette étape. Après, si t'aimes faire croire que ton homme te bat, vas-y à fond !

 

 

Avec un pinceau plat, ici un de chez Neve Cosmetics, j'ai posé le fard Din's Fire, un rose clair froid, pailleté lui aussi. Je conseille, pour plus d'éclat, d'utiliser un fard gras blanc en dessous de celui-là car il se voit peu sur la paupière, je trouve.

 

 

 

Pour l'arcade j'ai appliqué en premier Anonymous de la Vice 1 et par dessus un peu du fard Moon Prism Power, un cadeau quand j'ai commandé la collection The Legend. A-t-elle lu dans mes pensées pour savoir que j'étais fan de Bunny dans Sailor Moon ?

 

 

 

 

 

 

Enfin, on arrive aux basiques : mon mascara Bare Minerals que je love. Je lui fais l'amour en lui disant des mots doux, il dort avec moi, je ne mets même plus de capotes, c'est dire. Pour l'eyeliner, toujours le Perversion d'Urban Decay, on ne change jamais une équipe qui gagne.

 

 

Pour les sourcils, j'utilise le Natural Brow Duo de Pixi : un embout avec une mine marron et un embout avec un mascara à sourcils marron aussi. Avec ça, ça tient du tonnerre !

 

 

Pour le blush, j'ai utilisé le seul que j'avais qui est froid : Bubblegum de Neve Cosmetics. Il est très beau, très pailleté. Pas pour tous les jours mais j'en raffole pour les fêtes.

 

 

Finalement, on y arrive ! J'ai posé Jilted de la gamme Revolution d'Urban Decay (on est vachement sponsorisé UD sur cet article, va savoir).

 

 

Les habits ! Bah oui, c'est bien beau de se maquiller mais on ne va pas sortir toute nue, hein, il fait un peu trop frisquet pour ça.

 

 

Des bottes hautes, noires, car je n'aime pas montrer toutes mes jambes quand je suis en mini-jupe (faut encore que je travaille ma façon de poser, on dirait que je me retiens de faire caca).

 

 

Encore et toujours mon collier fétiche offert par mon homme avec les fards Shiro Cosmetics. Pour aller avec la jupe, j'ai mis un gilet, plutôt léger, en maille violette. Toute la tenue vient de chez H&M.

 

 

J'espère que cet article vous donnera des idées pour vos soirées et je reviens demain avec un nouveau maquillage pour les fêtes mais plus coloré, cette fois-ci.

 

Commentaire (2) Clics: 1055

L'Hiver arrive !

 

Je trouve que ce blog fait de plus en plus dans l'info chock et pertinente. Aujourd’hui, avec Fluffy, vous apprendrez les saisons \o/

Je vous sens méga enthousiastes, nan vraiment, ça fait zizir tout au fond de moi (pas ce fond là, coquinous !).

 

Donc, je disais, l’hiver arrive et ça, c’est génial (bien plus qu’un bol de chips écrasées pour les manger à la petite cuillère) (quoi, vous ne faisiez pas ça enfants ?). J’aime cette courte période où il fait froid mais sec (sec, un mot que je me connaissais pas en France, ce pays aussi humide que ma culotte le jour où les Dieux du Stades sortent un nouveau calendrier). Ce moment où tu peux encore sortir dehors sans pleurer à cause du vent et sans gémir à cause de tes lèvres gercées. En ce moment, à Montréal, on est en plein dedans avec la neige qui tombe en petits flocons, c’est juste terrible. C’est beau ET on peut encore en profiter. Dans une semaine on devra mettre 3 collants et une peau d’ours pour sortir les poubelles mais, en attendant, je profite (pour vous).

Si l’hiver, depuis que je suis ici, me fait penser à la neige, aux sports d’hiver et aux longues courses dans la nuit, il me fait avant tout penser aux maquillages colorés. Ça peut paraitre bizarre mais c’est l’hiver que je me permets des associations de dingues, le tout, surligné de noir pour coller à la nuit qui tombe trop vite.

Pour te montrer ce que je veux dire par « coloré », voici un exemple de ce que je me mets sur les yeux pendant l’hiver. J’ai utilisé la palette Electric d’Urban Decay qui est, à mon gout, sortie bien trop tôt, c’est une palette d’hiver. Le rouge à lèvres est le Rio de Djulicious (il faut que je vous parle de cette marque, une tuerie !)

 

 

 

 

Je ne souhaitais pas fondre le fard violet avec ma peau mais au contraire, garder ce contraste avec une démarcation plus légère. J'ai donc utilisé un pinceau estompeur pour juste flouter le bord du maquillage, sans plus. À postériori, je me dis que j'aurais dû plus accentuer mes sourcils, ils paraissent bien fades à côté de mes yeux (comme quoi, ne jamais négliger le détail du sourcil !).

 

Je kiffe ce rouge à lèvres mais alors je le kiffe ! Sur l'échelle de la kiffitude je le mets au dessus d'un massage des pieds. S'applique hyper facilement, tient vachement bien sur les lèvres (environ 4-5h avant que l'intérieur ne commence à légèrement se creuser et pendant 10 bonnes heures t'as la couleur sur les lèvres) et sent bon. Djulicious est une marque sur laquelle vous devriez vraiment vous pencher.

 

 

J'avais du temps à perdre => une manucure simple pour aller avec mon maquillage. J'ai utilisé Avalon et Dragon de A-England.

 

 

 

Si même mes ongles se mettent à tourner autour d'une barre, quelle réputation je vais avoir, moi, hein ?

 

Je vous laisse, n'hésitez pas à me partager en commentaire vos kifs de l'hiver et je vous reviens très vite avec un make up pour les fêtes (oui, oui, moi aussi je m'y mets. Bêêêêhhhhhh).

 

 

 

Commentaire (4) Clics: 1030

Esperanza de Kat Von D., le début d'une addiction

 

Putain, les meufs, j’ai écrit deux articles beauté en un mois ! Merde, je comprends plus rien, j’ai vérifié plusieurs fois, j’ai toujours ma bite, je n’sais pas, je n’sais plus et comme dirait l’autre, touche à ton cul (avec ton doigt !).

Je sais, je suis en retard sur toutes mes revues, cette palette ça fait des plombes qu’elle est sortie (je ne me souviens même plus de la date, c’est dire !) mais j’avais quand même envie d’en parler. Parce que, j’fais c’que j’veux.

 

 

Je n’ai pas besoin de vous sortir une description en 3 plans et un tour du monde pour vous dire qu’elle est très belle, j’aime son packaging léger en carton (mais pas aimanté, pour les voyageuses), les dessins, je suis une très grande fan de l’univers de Kat Von D. (une tatoueuse américaine) et je lorgne de plus en plus sur la Monarch (hu hu !) mais je tiens bon (pour l’instant :p). Au niveau des fards : très peu poudreux, de cette nouvelle texture crème comme on n’en fait pas ASSEZ, moi j’vous l’dit ! Super qualité, ils marquent très bien, autant les clairs que les foncés et l’association des 8 fards est juste parfaite.

 

 

Voyez-vous, dans une palette, ce que je recherche n’est pas tant le fard unique, la couleur jamais vue mais surtout l’association que moi, pauvre maquilleuse du dimanche, je n’aurais jamais pu imaginer. Créer des palettes c’est un métier et ce n’est clairement pas le mien !

Première rangée, de gauche à droite : Selena (satiné pailleté), Dayglo (satiné), Galore (satiné) et Placebo (mat et le plus beau de tous, à mon goût).

 

 

Deuxième rangée, de gauche à droite : Santeria (satiné pailleté), Archangel (satiné pailleté), South (mat) et Dog Roses (satiné).

 

 

 

Tous les fards sont crémeux, pas poudreux du tout, je tiens vraiment à le préciser et très opaques !

 

 

Normalement, la palette est conçue pour contenir 2 quatuors que j’ai dessinés sur la photo. Il se trouve que les fards sont tellement bien trouvés qu’il n’y a aucun problème à utiliser des fards d’un quatuor avec des fards de l’autre (ce qui n’est pas toujours le cas, tu peux être une très grande marque et faire de tes palettes un grand et coloré bordel). Mais parce qu’on n’aime pas trop les mariages mixes (faudrait voir à pas déconner !), je suis restée sur le quatuor de gauche, j’étais dans ma période violette (je pense donc que la palette a dû sortir en juin-juillet).

 

 

 

 

Si avec tout ça je t’ai convaincue, tu peux la trouver ici (ce n’est pas affilié). Mon avis personnel,  cette palette est le it de l’été et de l’automne et tu te dois de l’avoir. Les couleurs seront quand même de saisons, surtout la partie froide et la partie droite, associée à un bordeaux ou à un marron chaud, sera tout à fait dans le thème automnal. Ai-je encore besoin de préciser que toutes les marques présentées sur ce blog sont Cruelty Free ?

 

 

Commentaire (8) Clics: 1229

Vice 3 D'Urban Decay : celle de trop ?

 

Naaaan, tu déconnes ? Je crois que… Han j’y croiiisss pas, regarde !

Bah, j’vois pas. Ya un truc qui cloche ? Nan parce qu’à part toi…

Ha ha ! Très drôle, t’as mangé un clown ? Mais non, mais, regarde ! T’as écrit un article beauté ! Allô ! (T'as pas d'couteau ?)

Ok, j’ai, peut-être, un poil, possiblement abusé. J’avoue, j’ai merdé et je suis sortie dehors sans maquillage. En vrai, personne n’est mort, tout ça, c’est une légende ! Mon haleine a peut-être tué des gens mais pas ma gueule ! (Et heureusement pour vous, l’odeur ne passe pas encore par WIFI ! Veinardes !).

 

Je me maquille toujours, enfin c’est ce que je dis aux gens qui me demandent ce que je fais avec toutes mes palettes (j’aimerais répondre que je m’en sers comme gode michet mais j’ai peur que ça les froisse. C’est fragile un gens, tu sais pas toi). Certes, je me maquille moins mais les fois où je trouve du temps, c’est toujours le même plaisir. C’est sûr, j’adore toujours autant ça ! Je n’ai donc jamais regretté un achat depuis ma « baisse de rythme » (entre gros guillemets parce que j’en fais des choses mais pas me maquiller. Bah oui, je n’ai que 48h dans une journée, faut bien que je fasse un choix). Et là, sans que vous ne l’ayez vu venir, je vous ai mis en tête que peut-être, maintenant je regrette un achat. Peut-être la Vice 3 ? Peut-être pas, qui sait ?

Allez, sans transitions !

 

 

 

La Vice 3 est l’avant dernière palette sortie par Urban Decay et elle coute $70 CA ou 49€ (pour une fois que la conversion est correcte). La dernière étant la Vice Ltd, sortie en exclusivité aux U.S (et donc seulement accessible par Mademoiselle Salope, ici présente) mais que je n’ai pas prise, hein, il n’y a pas encore écrit pigeon sur mon front (seulement « pi » avec un début de « g »).

 

 

 

Elle se compose de 20 fards, blabla, quelques mats, quelques irisés et une grosse majorité de satinés/métalliques. Blabla, reflets de fous, blabla et on a droit à un pinceau double embouts de bonne qualité gratis (encore heureux ! Nomèho, au prix de la palette, lèche moi les ieps avec, hein !). En bonus cette année (on a dû être très gentilles et bien remplir les poches de Mr Decay), on a une super pochette pour ranger la palette (ou un autre truc plat et rectangulaire comme… la tablette de choco que tu caches dans ton tiroir quand ton mec s’approche ? Peut-être, hein, je ne fais que glisser des idées…).

 

 

 

 

En plus des descriptions que j'ai essayé de garder très simple, parfois, tu trouveras une indication sur comment j’utilise ce fard. Pas pour tous mais certains ont presque une fonction prédestinée. Je suis, souvent, psychorigide.

 

1ère rangée à partir de la gauche :

 


 

  • Truth : mat, très poudreux et texture crème. Couleur d’arcade.

     

    ***


     

  • Undone : mat, légères irisés, très poudreux et texture crème. Couleur de transition.

     

    ***

     


     

  • Downfall : mat, très poudreux et texture crème. Couleur de transition.

     

    ***

     


     

  • DTF : (comme définition je dirais : « Dans ton Fion », sûrement un clin d’œil au prix de la palette) (en vrai, ça veut dire « Down to fuck » et traduit ça donne… « La plus belle personnalité du monde » ! :D ) mat, légères irisés, très poudreux (la bosse c'est un tas de poudre) et texture sèche. Couleur de creux.

 

 

2ème rangée à partir de la gauche :

 

 

 

 

  • Dragon : métallique, poudreux, texture sèche.

     

    ***


     

  • Freeze : métallique, légères irisés, poudreux, texture sèche et manque un peu d’opacité.

     

    ***

     


 

  • Heroine : mat, légères irisés, très poudreux, texture sèche et sans base grasse, la couleur change pour devenir noire au fil de l’heure.

 

***


 

  • Brokedown : métallique, très poudreux, texture sèche. Couleur de ras de cil.

 

 

3ème rangée en partant de la gauche :

 

 


 

  • Vanity : satiné, légères irisés, poudreux, texture sèche et manque d’opacité.

Pour info : Rockstar, Vice (De la Vice 1) et Tornado (Glinda).

 

 

 

***

 


 

  • Lucky : métallique, très poudreux, texture crème.

 

***

 


 

  • Reign : satiné, poudreux, texture crème.

 

***


 

  • Bobby Dazzle : Irisé – pailleté, très poudreux, texture sèche. Manque d’opacité. Coin lumière.

 

 

4ème rangée en partant de la gauche :

 

 


 

  • Alien : métallique, duo chrome (rose-doré), poudreux, texture crème.

 

 ***

 


 

  • Alchemy : satiné, duo chrome (rose-bleu), poudreux, texture sèche.

 

***

 

 

  • Bondage : satiné, poudreux, texture sèche

 

***

 


 

  • Sonic : métallique, poudreux, texture sèche.

 

 

5ème rangée en partant de la gauche :

 


  • Last Sin : métallique, très poudreux, texture crème.

 

 

***

 


 

  • Angel : métallique, très poudreux, texture sèche.

 

***

 


 

  • Defy : mat, légères irisés, très poudreux, texture sèche.

 

***

 


 

  • Revolver : satiné, très poudreux, texture crème.

 

 

 

En action :

 

 

Sonic en creux, Bondage légèrement en creux et Lucky sur toute la paupière.

 

 

 

***

 

 

 En rose et rose ! Alien sur la paupière, Bondage en coin externe, Sonic en creux et Undone en transition.

 

 

 

 

***

 

Undone en transition, Bondage en creux, Heroine sur le ras de cil supérieur et Brokedown posé au doigt sur le centre de la paupière.

 

 

 

***

 

 Undone en couleur de transition, Freeze sur la paupière et Lucky posé au doigt au centre.

 

 

L'estompage laisse à désirer mais je laisse la photo car ça donne une idée du rendu des couleurs.

 

 

En 3 mots :

Mal finie, poudreuse, couleurs de dingue.

Globalement, on peut dire que cette palette est à chier et que, si tu ne l’as pas encore, tu peux passer ton chemin. Oui, les couleurs sont ouf, difficiles à retrouver ailleurs mais pour tout le reste, ya Mastercard ! Sers-t-en pour t’acheter une logique ! (Pas comme moi). Les fards mats ont toujours été la faiblesse d’Urban Decay mais là, ce n’est plus une faiblesse, c’est une amputation ! Les fards métalliques sont à chier alors que depuis leur reformulation, ils étaient nickels. Tu sens la palette faites à l’arrache, chez mamie, pour les fêtes. Je ne retrouve rien de la qualité UD qui me faisait fermer les yeux sur le viol de ma CB à chaque sortie d’une nouvelle palette.

On ne peut nier qu’il y a du travail (le choix des couleurs, les noms, la pigmentation toujours au rendez-vous) et je ne suis pas sûre que des dupes existent à ce jour mais avec une telle matière, une telle non-qualité, il a fallu que je me force pour l’utiliser, pour avoir des makes up à vous montrer. À la publication de cet article, la palette, zou ! Au placard ! Et, elle n’en ressortira que lorsque j’aurais vraiment pas le choix (ou que j’aurais oublié. La blogueuse véner oublie vite).

C’est une déception, elle avait tout pour être parfaite, des couleurs chaudes, bien mieux assemblées que la Vice 1 ou 2, un packaging d’enfer, une petite pochette kikou, tout, j’vous dit. Mais, rien à faire, j’ai un gout de Smecta au fond d’la gorge, et ma CB demande le divorce. À 70 (plus fdp) boules, ça fait cher la craie !

Et toi ? L’as-tu acheté ? Si oui, t’en pense quoi ? Et si non, comptes-tu le faire ?

 

P.S : tout à l’heure, je t’ai sorti le couplet de la blogueuse archi-bookée, « tu vois, moi j’ai une vie, une famille et j’ai fait un choix » alors que, arrête de te foutre de ma gueule, hein, tout le monde sait que t’as pas d’famille, tes enfants te détestent, ton mari couche avec tout l’internet et qu’en vrai tu passes tes journées à actualiser ta boite mail pour voir si quelqu’un a posté un commentaire. Ma sœur, on est toutes comme ça. Nan, en vrai, je vous ai dit ça car, oui, j’ai dû faire un choix mais pas entre vous et ma vie perso (tout le monde sait que je n’en ai pas) mais entre continuer à vous nourrir dans des assiettes sales ou laver ma vaisselle et vous laisser crever de faim, en gros.

Grosse modo, je travaille sur une nouvelle plateforme pour héberger mon blog car celle-ci et toutes celles présentes sur le web ne me plaisent pas des masses. Je sais coder, je suis blogueuse donc qui mieux que moi peut définir mes standards alors je me suis lancée ! Ça me prends du temps, j’ai envie de le faire bien, j’ai envie que ça vous donne envie de l’utiliser, de migrer votre blog dessus, j’ai envie que ça vous donne envie de bloguer, tout simplement. Les articles vont donc se raréfier jusqu’à mi-janvier-février 2015 où je commencerais à avoir quelque chose de concret et de solide à vous présenter. En attendant vous devrez supporter encore quelques mois cette interface pourrie, design à chier, menus pas du tout intuitif, bref d’la merde en boite. Bisous !

 

 

Commentaire (2) Clics: 1787

Je suis une sirène, sous l'océan !

Avec l’odeur de poisson et les cheveux gras collés au visage qui vont avec ! Ah, si je pouvais ressembler aux sirènes croqueuses d’hommes des Pirates des Caraïbes, les dents crochues en moins… Elles sont pas trop trop végé en fait...

Je m'y vois déjà, pervertissant un homme d'église honteusement sexy, ma queue plus brillante qu'un Nyan Cat (roooo et elle serait holographique et quand je bougerais, on verrait soit une licorne soit... une licorne \o/) mais je ne suis qu'une femme. Ah, si j'étais une sirène, dans une mer bleue et blanche....

 

Tout est parti d’un make up bleu lagoon que j’ai fait avec la palette Electric d’Urban Decay qui est sortie aux Etats Unis et au Canada mais pas encore en France, tenez bon les filles !!! Et puis, de fil en anguille (hi hi hi), j’ai eu envie de faire une tenue complète, quitte à ressembler à une sirène autant y aller jusqu’au bout.  Bon, je n’ai pas le corps d’une sirène mais comme j’aime le dire : c’est nous qui décidons si l’on est belle ou pas et j’ai décidé que je l’étais (na).

Je ne sais pas trop dans quel ordre te montrer ça alors je vais balancer les photos comme je le sens et bonne lecture !

 

 

 

 

Je suis assez déçue des photos de mon mec, soit il cadre mal, soit il change l’ouverture du focus et ça me rend grise. Bref, je vais en changer, de mec.

 

 

 

 

J’utilise, depuis quelques articles, l’eye liner liquide noir Urban Decay, il faut que je t'en parle car il est vraiment mais alors Vraiment très bien.

 

 

 

J’ai mis Revolt dans le coin interne, j’ai utilisé sur toute la paupière Gonzo qui est un bleu pfff très bleu et Chaos pour ombrer l’œil et donner un côté un peu plus profond au maquillage (hihihi, elle a dit profond !).

 

 

On sent que je craque sur les vernis bleu ? On sent ou on sent pas ?

 

 

J’ai fait un simple dégradé des 3 Kikos (de droite à gauche : 415, une édition limitée de Noël sorry ; 336 qui est le dupe du Majorelle d’Yves Saint Laurent que je n’ai pas donc je ne fait que rapporter les avis ; 341) sur l’ongle, du plus clair au plus foncé que j’ai recouvert d’un stamping argenté sur tous les doigts sauf l’annulaire où j’ai mis Lagoon de Picture Polish pour pimper ma manucure.

 

 

 

 

Non, j’ai pas fini de te montrer mes ongles. Et pis sont jolis, rince-toi l'œil ;) (mais pas avec de l'eau de mer, hein, ça pique un peu).

 

 

Et un peu de soleil ! (Parce que oui, aussi étonnant que cela puisse paraitre, le soleil est visible du Canada. Et même qu’il a fait 27 degré. Jalouse-moi)

 

 

 

 

Allez, c’est presque fini.

 

 

 

 

Si tu as tenu jusque-là (ou que tu as scrollé comme une bitch) sache que j’ai adoré me faire la tenue complète, essayer un millier de fringues pour trouver ce qui peut se rapprocher le plus de l’image que j’ai d’une sirène et si ce genre d’articles te plait, dis le moi !

Commentaire (7) Clics: 1453