Vice 3 D'Urban Decay : celle de trop ?

 

Naaaan, tu déconnes ? Je crois que… Han j’y croiiisss pas, regarde !

Bah, j’vois pas. Ya un truc qui cloche ? Nan parce qu’à part toi…

Ha ha ! Très drôle, t’as mangé un clown ? Mais non, mais, regarde ! T’as écrit un article beauté ! Allô ! (T'as pas d'couteau ?)

Ok, j’ai, peut-être, un poil, possiblement abusé. J’avoue, j’ai merdé et je suis sortie dehors sans maquillage. En vrai, personne n’est mort, tout ça, c’est une légende ! Mon haleine a peut-être tué des gens mais pas ma gueule ! (Et heureusement pour vous, l’odeur ne passe pas encore par WIFI ! Veinardes !).

 

Je me maquille toujours, enfin c’est ce que je dis aux gens qui me demandent ce que je fais avec toutes mes palettes (j’aimerais répondre que je m’en sers comme gode michet mais j’ai peur que ça les froisse. C’est fragile un gens, tu sais pas toi). Certes, je me maquille moins mais les fois où je trouve du temps, c’est toujours le même plaisir. C’est sûr, j’adore toujours autant ça ! Je n’ai donc jamais regretté un achat depuis ma « baisse de rythme » (entre gros guillemets parce que j’en fais des choses mais pas me maquiller. Bah oui, je n’ai que 48h dans une journée, faut bien que je fasse un choix). Et là, sans que vous ne l’ayez vu venir, je vous ai mis en tête que peut-être, maintenant je regrette un achat. Peut-être la Vice 3 ? Peut-être pas, qui sait ?

Allez, sans transitions !

 

 

 

La Vice 3 est l’avant dernière palette sortie par Urban Decay et elle coute $70 CA ou 49€ (pour une fois que la conversion est correcte). La dernière étant la Vice Ltd, sortie en exclusivité aux U.S (et donc seulement accessible par Mademoiselle Salope, ici présente) mais que je n’ai pas prise, hein, il n’y a pas encore écrit pigeon sur mon front (seulement « pi » avec un début de « g »).

 

 

 

Elle se compose de 20 fards, blabla, quelques mats, quelques irisés et une grosse majorité de satinés/métalliques. Blabla, reflets de fous, blabla et on a droit à un pinceau double embouts de bonne qualité gratis (encore heureux ! Nomèho, au prix de la palette, lèche moi les ieps avec, hein !). En bonus cette année (on a dû être très gentilles et bien remplir les poches de Mr Decay), on a une super pochette pour ranger la palette (ou un autre truc plat et rectangulaire comme… la tablette de choco que tu caches dans ton tiroir quand ton mec s’approche ? Peut-être, hein, je ne fais que glisser des idées…).

 

 

 

 

En plus des descriptions que j'ai essayé de garder très simple, parfois, tu trouveras une indication sur comment j’utilise ce fard. Pas pour tous mais certains ont presque une fonction prédestinée. Je suis, souvent, psychorigide.

 

1ère rangée à partir de la gauche :

 


 

  • Truth : mat, très poudreux et texture crème. Couleur d’arcade.

     

    ***


     

  • Undone : mat, légères irisés, très poudreux et texture crème. Couleur de transition.

     

    ***

     


     

  • Downfall : mat, très poudreux et texture crème. Couleur de transition.

     

    ***

     


     

  • DTF : (comme définition je dirais : « Dans ton Fion », sûrement un clin d’œil au prix de la palette) (en vrai, ça veut dire « Down to fuck » et traduit ça donne… « La plus belle personnalité du monde » ! :D ) mat, légères irisés, très poudreux (la bosse c'est un tas de poudre) et texture sèche. Couleur de creux.

 

 

2ème rangée à partir de la gauche :

 

 

 

 

  • Dragon : métallique, poudreux, texture sèche.

     

    ***


     

  • Freeze : métallique, légères irisés, poudreux, texture sèche et manque un peu d’opacité.

     

    ***

     


 

  • Heroine : mat, légères irisés, très poudreux, texture sèche et sans base grasse, la couleur change pour devenir noire au fil de l’heure.

 

***


 

  • Brokedown : métallique, très poudreux, texture sèche. Couleur de ras de cil.

 

 

3ème rangée en partant de la gauche :

 

 


 

  • Vanity : satiné, légères irisés, poudreux, texture sèche et manque d’opacité.

Pour info : Rockstar, Vice (De la Vice 1) et Tornado (Glinda).

 

 

 

***

 


 

  • Lucky : métallique, très poudreux, texture crème.

 

***

 


 

  • Reign : satiné, poudreux, texture crème.

 

***


 

  • Bobby Dazzle : Irisé – pailleté, très poudreux, texture sèche. Manque d’opacité. Coin lumière.

 

 

4ème rangée en partant de la gauche :

 

 


 

  • Alien : métallique, duo chrome (rose-doré), poudreux, texture crème.

 

 ***

 


 

  • Alchemy : satiné, duo chrome (rose-bleu), poudreux, texture sèche.

 

***

 

 

  • Bondage : satiné, poudreux, texture sèche

 

***

 


 

  • Sonic : métallique, poudreux, texture sèche.

 

 

5ème rangée en partant de la gauche :

 


  • Last Sin : métallique, très poudreux, texture crème.

 

 

***

 


 

  • Angel : métallique, très poudreux, texture sèche.

 

***

 


 

  • Defy : mat, légères irisés, très poudreux, texture sèche.

 

***

 


 

  • Revolver : satiné, très poudreux, texture crème.

 

 

 

En action :

 

 

Sonic en creux, Bondage légèrement en creux et Lucky sur toute la paupière.

 

 

 

***

 

 

 En rose et rose ! Alien sur la paupière, Bondage en coin externe, Sonic en creux et Undone en transition.

 

 

 

 

***

 

Undone en transition, Bondage en creux, Heroine sur le ras de cil supérieur et Brokedown posé au doigt sur le centre de la paupière.

 

 

 

***

 

 Undone en couleur de transition, Freeze sur la paupière et Lucky posé au doigt au centre.

 

 

L'estompage laisse à désirer mais je laisse la photo car ça donne une idée du rendu des couleurs.

 

 

En 3 mots :

Mal finie, poudreuse, couleurs de dingue.

Globalement, on peut dire que cette palette est à chier et que, si tu ne l’as pas encore, tu peux passer ton chemin. Oui, les couleurs sont ouf, difficiles à retrouver ailleurs mais pour tout le reste, ya Mastercard ! Sers-t-en pour t’acheter une logique ! (Pas comme moi). Les fards mats ont toujours été la faiblesse d’Urban Decay mais là, ce n’est plus une faiblesse, c’est une amputation ! Les fards métalliques sont à chier alors que depuis leur reformulation, ils étaient nickels. Tu sens la palette faites à l’arrache, chez mamie, pour les fêtes. Je ne retrouve rien de la qualité UD qui me faisait fermer les yeux sur le viol de ma CB à chaque sortie d’une nouvelle palette.

On ne peut nier qu’il y a du travail (le choix des couleurs, les noms, la pigmentation toujours au rendez-vous) et je ne suis pas sûre que des dupes existent à ce jour mais avec une telle matière, une telle non-qualité, il a fallu que je me force pour l’utiliser, pour avoir des makes up à vous montrer. À la publication de cet article, la palette, zou ! Au placard ! Et, elle n’en ressortira que lorsque j’aurais vraiment pas le choix (ou que j’aurais oublié. La blogueuse véner oublie vite).

C’est une déception, elle avait tout pour être parfaite, des couleurs chaudes, bien mieux assemblées que la Vice 1 ou 2, un packaging d’enfer, une petite pochette kikou, tout, j’vous dit. Mais, rien à faire, j’ai un gout de Smecta au fond d’la gorge, et ma CB demande le divorce. À 70 (plus fdp) boules, ça fait cher la craie !

Et toi ? L’as-tu acheté ? Si oui, t’en pense quoi ? Et si non, comptes-tu le faire ?

 

P.S : tout à l’heure, je t’ai sorti le couplet de la blogueuse archi-bookée, « tu vois, moi j’ai une vie, une famille et j’ai fait un choix » alors que, arrête de te foutre de ma gueule, hein, tout le monde sait que t’as pas d’famille, tes enfants te détestent, ton mari couche avec tout l’internet et qu’en vrai tu passes tes journées à actualiser ta boite mail pour voir si quelqu’un a posté un commentaire. Ma sœur, on est toutes comme ça. Nan, en vrai, je vous ai dit ça car, oui, j’ai dû faire un choix mais pas entre vous et ma vie perso (tout le monde sait que je n’en ai pas) mais entre continuer à vous nourrir dans des assiettes sales ou laver ma vaisselle et vous laisser crever de faim, en gros.

Grosse modo, je travaille sur une nouvelle plateforme pour héberger mon blog car celle-ci et toutes celles présentes sur le web ne me plaisent pas des masses. Je sais coder, je suis blogueuse donc qui mieux que moi peut définir mes standards alors je me suis lancée ! Ça me prends du temps, j’ai envie de le faire bien, j’ai envie que ça vous donne envie de l’utiliser, de migrer votre blog dessus, j’ai envie que ça vous donne envie de bloguer, tout simplement. Les articles vont donc se raréfier jusqu’à mi-janvier-février 2015 où je commencerais à avoir quelque chose de concret et de solide à vous présenter. En attendant vous devrez supporter encore quelques mois cette interface pourrie, design à chier, menus pas du tout intuitif, bref d’la merde en boite. Bisous !

 

 

Commentaire (2) Clics: 1680

Urban Decay m'électrise avec sa nouvelle palette !

La première marque de maquillage que je considère « de niche » et que j’ai découvert en même temps que le monde de la beauté est Urban Decay. Ça va faire 2 ans maintenant et depuis, j’ai considérablement agrandi ma collection et je suis toujours aussi fan de cette marque même si, parfois, certaines palettes sont une grosse blague.

Chaque semaine, je cherche des vieilles palettes UD en bon état à racheter (j’attends encore un miracle, si tu vends la Alice au pays des merveilles) et j’avais jamais vu de rouge. Alors quand j’ai vu qu’UD sortait enfin une palette avec des couleurs qui pètent sa mère et un rouge mais alors quel rouge ! Un beau rouge-orangé avec des petites paillettes dorées, j’ai sauté sur l’occasion ! Pour l’histoire, je l’ai acheté via Shipito aux States et le temps que je reçoive mon colis vu qu’il doit déjà être reçu par Shipito pour m’être envoyé, la palette était sortie au Canada et je pleurais devant chaque jour en attendant mon colis. On a la poisse ou on l‘a pas XD (ça m'apprendra à être impatiente...).

 

 

 

Par rapport au packaging, je ne fais jamais attention à ça mais elle est jolie avec de jolis dessins sur le dessus. Seulement 10 fards pour 49$ sans taxe, ah ça UD c’est « de niche » ! Toujours un pinceau double-embout fourni dans la palette, qui est ma foi pas trop mal, moi j’aime bien, j’aime bien le style qui change un peu et puis les embouts sont pratiques : un très fin pour faire des maquillages très précis et un plus gros pour estomper mais qu’on peut aussi utiliser pour déposer simplement la matière. Vraiment, un de mes préférés au final.

 

 

 

Donc, je disais 10 fards, aucune neutre ! Oui, enfin ! Marre du neutre ! Que des couleurs qui pètent et qui s’associent vraiment très bien ensemble ou en touche couleur avec d’autres palettes nudes d’UD. Ok, on paye cher mais l’ensemble est bien fait et réfléchi.

J’aime tous les fards sauf Thrash qui est un jaune-vert fluo que j’ai utilisé quand même mais qui est assez difficile à caser dans une tenue. Ils ne sont pas poudreux, je suis étonnée, la Naked 3 m’avait habitué à une qualité bien plus merdique mais gros travail là-dessus. C’est peut-être même la palette la moins poudreuse de toutes celles que j’ai d’eux.  Pour les swatchs, vous pouvez aller voir sur Temptalia, j’aurais pu vous en faire mais j’ai pas de studio comme elle peut avoir donc vaut vraiment mieux aller voir sur des sites où il y a un vrai matériel professionnel.

 

Premier maquillage avec la palette, j’hésitais, tout, tout me plaisait, je voulais mettre tous les fards sur ma paupière, à 5 j’aurais pas dit non mais à 10… ça sentait l’embrouille donc je me suis contentée, pour un premier essai, de tenter un maquillage violet-vert que je trouve vraiment passe partout pour le printemps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suite à ça, je me sentais un peu frustrée du rouge, je voulais tester Slowburn, il fallait ! J’avais pas envie de faire un classic, beige sur toute la paupière ou mélanger bleu et rouge alors j’ai jeté mon dévolu sur Revolt, ce fard argenté sublime et très bien pigmenté pour venir faire la piste de danse sur mes yeux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Info sur la tenue des fards : au bout d’une journée, j’ai la peau relativement grasse et j’ai appliqué un crayon gras blanc en dessous :

 

 

Ça crease un peu. Là ça passe, ça se voit à peine (pas à l’œil nu en tout cas) en revanche très bonne tenue si je n'ai pas de crayon gras.

 

Troisième maquillage, je ne sais toujours pas ce qui m’a pris, j’ai voulu utiliser Fringe, ce beau bleu canard et au final j’ai rien trouvé de mieux que de l’associer avec Thrash qui n’est vraiment mais alors vraiment pas mon fard préféré.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et comme je suis trooooop sympa, voici la tenue que vous pouvez mettre avec un truc pareil sur les yeux :

 

 

Une jupe de la même couleur que Fringe et du noir, que du noir.

 

Dernier maquillage mais pas des moindres, c'est mon préféré ! Je voulais enfin utiliser les bleus de la palette, j’en mourrais d’envie. Et au final, s’en est devenue un maquillage-tenue-manucure complet dont je vous réserve un article dédié dans la semaine mais en voici quelques photos :

 

 

 

 

 

Mon avis final sur cette palette : je ne dirais pas parfaite car ça manque d’un beige mat pour faire un make up complet mais une de mes préférées entre toutes mes palettes. Après, faut aimer les couleurs mais si ce n’était pas le cas tu ne serais sûrement pas en train de me lire :). Je te l'ai trouvé sur Fee L'Unique.  Alors, tu vas craquer ?

 

Commentaire (11) Clics: 2822

Depuis que je sais que je suis chaude

Enfin, chaude du teint, hein ? ;)

 

 

Source.

Donc, je disais, depuis que je connais la colorimétrie de ma peau j’ai changé pas mal de choses, surtout dans l’organisation de mon maquillage et dans l’agencement des couleurs chaudes et froides pour que le tout forme un ensemble naturel.

(mon teint est chaud, au cas où tu n'aurais pas compris, et mes saisons sont le printemps et l'automne) (Belle image des saisons)

 

Pour connaitre la colorimétrie de ma peau, je n’ai pas dansé sur une jambe dans mon jardin un soir de pleine lune. J’ai fait plus simple (j'ai pas d'jardin de toute façon), j’ai vu une professionnelle, un peu comme Léon mais dans le maquillage et elle ne tue personne. La mienne c’est Valérie Béchu que je trouve très bien. Tellement que j’ai payé une séance à ma sœur chez elle (j’avais eu la mienne, peut-être bien gratuitement mais je ne suis plus sûre, à la Rétro Party). J’ai appris beaucoup de choses ce jour là, j’ai surtout appris que j’aime des couleurs qui ne me vont pas. J’aime le bleu roi, le rouge-violet, le vert sapin… Que des couleurs froides. Quand on dit que la nature est bien faite, je rigole un peu vu que mes goûts ne vont carrément pas dans le bon sens (et puis, si elle était si bien faite que ça j’aurais 8 kg de moins et pas de poils aux aisselles, soyons honnêtes). Mais heureusement, tout n’est pas perdu. Je peux encore porter ce genre de couleur mais je le fais différemment, tout est une question d’or-ga-ni-sa-tion.

 

Petit aparté, pour savoir si une couleur est froide ou chaude il suffit de poser un bijou en argent ou en or sur le tissu. Si le bijou argenté parait plus brillant alors la couleur est froide, au contraire si le bijou doré parait plus brillant la couleur est chaude. Simple à dire mais dans les magasins c'est plus dur à tester. Je rigole jaune quand une vendeuse me met un t-shirt froid sous le visage et me fait "ça vous met vraiment en valeur", mais oui bien sûr....

 

Maquillage

En premier, le blush ! Au moment de la découverte, je n'avais qu'un seul blush en ma possession, le Pêche de Vigne d'Avril Beauté (j'aurais aimé être froide pour pouvoir prendre son pendant, Cuisse de Nymphe. J'aimerais vraiment savoir ce qu'il s'est passé dans la tête du mec qui a trouvé ce nom).

 

Blush Pêche de Vigne, Avril.

 

Blush Rose de la gamme Happy Booster, Physician's Formula

 

Heureusement, mon bout goût m'avait rattrapé et j'avais choisi une teinte chaude. Depuis, j'ai de nouveaux blushs dans ma collection mais toujours chauds. Le blush, c'est l'unique atout pour rehausser une petite mine, faire briller tes yeux, te donner un teint de vierge ayant courue nue dans un champs (ou habillée mais c'est moins drôle, il n'y a pas les herbes hautes qui te chatouillent la...). Si tu mets un blush d'une mauvaise teinte t'auras tout gâché. Je n'accorde pas toujours mon blush à mon maquillage mais quand je le fais, je reste dans le chaud et je change juste l'intensité : clair ou foncé. Note que ça reste assez rare, je mets plus simplement le même blush pour tous mes maquillages.

 

Ma joue, nue, avec des chtars.

 

Ma joue avec le blush avril, un orangé trèès léger, tu peux pas te rater avec.

 

Ma joue avec un blush Physician's Formula de la gamme Happy Booster. Vous avez vu comme le blush va bien avec mes chtars ? On est une princesse ou on l'est pas. Il est plus rose et plus pigmenté que le Avril.

 

En second, les lèvres ! Je vais privilégier les teintes chaudes sinon je dois contourer mes lèvres avec un correcteur pour cacher les ombres que créé un ral froid. Ça me file direct la moustache et le double menton, sans dec' (en vrai, j'ai pas de double menton, en revanche pour la moustache...). J'ai encore quelques teintes froides dont je ne compte pas me séparer et qui me vont encore un peu, c'est à dire qu'elles contiennent un peu plus de bleu que de rouge mais pas beaucoup plus, et pour les autres soit j'ai jeté soit je vais donner à ma sœur qui est froide (on parle toujours du teint).

 

 Les couleurs avec lesquelles je ne peux pas me rater :

 

F-Bomb, Urban Decay.

 

Red Sunrise, Bourjois.

 

 

Bang, Urban Decay.

 

 

Géranium, Lime Crime.

 

 

Justify de la gamme Power Pout, MUA.

 

 

Monroe de la gamme Twist Up, Annabelle.

 

 

Bourgogne, Gosh.

 

 

Les froids que je mets quand même (Na !) :

 

Raspberry Kiss de la collection Dashing Holidays, Kiko.

 

Notorious Wine de la collection Dashing Holidays, Kiko.

 

 

Fiend, Urban Decay.

 

Les froids que je ne peux vraiment pas mettre (heureusement j'en ai qu'un) :

 

Baby Pink de la gamme Creamy Lipstick, Kiko.

 

Enfin, les yeux ! Je mets toujours toutes les couleurs que je veux à la seule condition que la couleur en coin interne soit chaude, obligatoirement ! Sinon, gare aux cernes qui doublent de volume et aux remarques des collègues "bah alors, t'as une tite mine ?!" alors que t'as dormi 12h et que t'as mis 1h à te maquiller.

 

 

Vêtements

Comme pour les yeux, tu peux continuer à mettre les couleurs que tu veux à condition de mettre près de ton visage la bonne sous-teinte. J'ai un manteau bleu roi donc je mets une écharpe ou un foulard chaud ou alors je me maquille dans des teintes chaudes, pour être sûre. Bref, j'organise ma tenue pour que tout ce qui soit près de mon visage soit chaud sinon double menton, cernes, etc.. Toi même tu sais.

Si tu oses me dire que c'est le cas pour tout le monde, que les couleurs chaudes rehaussent le teint de tout le monde je te dis "Faux !" (Désolée Norman). Valérie a fait le test sur ma sœur et les teintes chaudes lui refilent le double menton, etc... Alors que les teintes froides rehaussent son visage, font briller ses yeux, etc... Donc, bien connaitre et choisir les produits de sa sous-teinte c'est la clef d'une bonne tenue. Et si, après t'être maquillée, tu te trouves petite mine, c'est peut-être parce qu'une couleur ne te va pas.

 

Allez, fais le test et dis moi ta sous-teinte, je te dirais qui tu es... ;)

 

 

Commentaire (4) Clics: 2169

2014 sera rose !

Il y a des signes qui ne trompent pas : la Naked 3 est rose, mon sapin est rose, même ma culotte est rose ! (je déconne, elle est verte). Le réveillon sera donc rose.

 

Raaaa ces cheveux !! Mais ils font n'importe quoi !!

 

Et comme j'adooooooore le rose j'en profite honteusement pour vous montrer un maquillage assez bling bling mais délicat. Tu vois, le genre de maquillage qui te fais dire : je suis une pouffe avec des sentiments.

Sur le modèle de ce maquillage là, on procède en 9 étape, non pas 8 ni 10 mais 9.

1. Limit en creux de paupière.

2.Trick sur la paupière mobile, sur les 2/3 en partant du coin interne.

3.Factory posé (au pinceau smoky ou eye liner, c'est comme tu le sens) en V dans le coin externe.

4.On estompe le tout quitte à remettre un peu de Limit sur les bords pour bien dégradé Factory.

5.Touche lumière sous l'arcade avec Strange.

Et c'est là, que ça se corse, le liner rose. Là, tu ranges tes momes dans le frigo, tu fous ton mec aux chiottes avec sa DS et tu te Concentres !

6. Tu fais un trait léger et fin de Limit en ras de cil, sur 1/3 vers l'extérieur.

7. Tu tire ton trait d'eye liner rose, j'ai utilisé WoodStock d'urban Decay mais n'importe lequel fera l'affaire. Avec un fard mouillé aussi, hein. On est tolérant, c'est le réveillon ! Tu le fais fin sur l'intérieur, tu le grossis sur l'extérieur et enfin tu l'affines sur la fin pour la pointe. Remonte assez haut quand même pour qu'il se voit. Attention de bien passer le pinceau sous les cils inférieurs sinon ça fera des vieux pâtés tous moches et avec ça, on n'est pas tolérant.

 

 

8. On trace le deuxième trait d'eye liner, celui du dessus. J'ai mis du noir mais si t'es plein de fantaisies tu peux mettre un doré ou une autre couleur chaude (j'insiste, chaude la couleur), ça ira très bien ! On le fait suivre la pointe rose mais pas jusqu'au bout, juste sur le début.

9. Tu fais tes sourcils, ton teint, ton mascara, tout le reste quoi ! Là c'est toi qui gère !

 

 

Allez, met tes plus belles chaussettes, oublie pas ta culotte sinon tu vas attraper un rhume et éclate toi !! C'est le nouvel an !!

 

 

Commentaire (4) Clics: 1226

Revue de Noël : Naked 3 accompagnée de son make up et d'une petite poêlée de dupes.

Je devais juste vous faire un make up avec la palette mais je trouvais ça bizarre de vous publier un make up avant même de vous avoir dit si elle était bien ou pas (la palette). J’en cause sur FB et ma pote me dit que je pouvais faire la revue et le make up dans le même article. Révélation. J’ai entendu une musique des anges (Hero en espagnol de Mariah Carey)(Noël = Mariah Carey, obligé), j’ai compris que j’avais là la mission de Dieu : vous parler de la Naked 3 (enfin, c'est pas trop tôt, je vous entends grogner d'ici).

 

Et toi, jeune (ou pas) disciple, tu vas me lire attentivement car je vais ici te prêcher la bonne parole. Mais d'abord, lance une playlist de Mariah Carey. Si si, tu verras, ma parole t’arrivera plus vite avec.

 

Bref, je retourne à mes moutons parce qu’à la base je devais te parler de la Naked 3 et non de Dieu (même si je commence à me demander s’il n’y pas corrélation entre les deux). La fameuse Naked 3 en rupture de stock tout partout parce que les commerçants ils savent bien y faire pour nous appâter puis nous frustrer avec leurs jolis produits. Je pense être la bonne personne pour vous en parler puisque je l’ai commandé sur le net mais, n’arrivant pas assez vite pour moi, je suis allée en magasin pour l’avoir. Oui, j’ai acheté deux Naked 3 quand certaines n’ont même pas réussi à en avoir une. Que veux-tu, il y a les privilégiées et les autres :D

 

 

Pour les swatchs, je vais t’éviter ça vraiment, tu ne veux pas. (Mais, voici le lien d’un très bon swatch avec une vraie lumière).

Je ne parlerais pas du pinceau vendu avec la palette qui est… tout pourri. Le côté « fluffy » est trop gros, impossible d’estomper quelque chose avec précision et le côté plat bah… il est plat. Rien d’extraordinaire et un peu trop large pour mes paupières. Je reste donc une inconditionnelle du pinceau de la Naked 1 #Nostalgie.

 

 

Ce que je peux t'en dire, à part qu’elle est magnifique tout ça (je pense que t'as compris que j’étais fan) :

-Strange est une super touche lumière mâte mais pas de quoi faire des folies. tu pourras trouver un dupe dans la palette Butt Naked de Nyx (3ème fard en haut à partir de la gauche) ou bien dans la palette Pretty Rebel de Too faced, Dainty.

-Dust  est une daube au même titre que Perversion (Vice Palette et Anarchy) et tous les autres fards crémeux mais pailletés d’UD. À se demander si vraiment ils utilisent leurs propres palettes. N’attend pas quelque chose de flagrant de sa part, vite fait il dépose de très jolies paillettes roses mais c’est tout. Tu pourras trouver un dupe (en moins poudreux et plus opaque) chez Lily Lolo, Pink Champagne.

Burnout est mon fard préféré même si je pense ne pas avoir tout tiré de lui. Très joli dans son cadre il se fait discret sur la paupière.  À mettre avec une base blanche pour qu’il montre sa pleine puissance. Il est beau vraiment et même si j’ai tendance à exagérer quand quelque chose me plait il vaut le coup. Mais, parce qu’on n’est pas des pigeons, un magnifique dupe dans la palette Oh So Special de Sleek, Gâteau.

Limit est le fard mât dont je me sers le plus dans cette palette avec Strange. Je le mets en creux de paupière et il me sert à estomper BlackHeart quand je l’utilise. C’est le fard à mettre en creux quand on veut faire une jolie délimitation entre le creux coloré et la touche lumière. Un bon dupe chez Kiko avec le fard numéro 144 mais je pense que tu pourras trouver cette couleur un peu partout, c'est un classique.

Buzz est un fard dont je n’ai trouvé aucun vrai dupe. Il est très très beau et pour l’instant encore inégalé.

Trick est un joli doré rosé. Il s’associe très bien avec Factory et te fait des yeux de bombasse. Les seuls dupes que j’ai pu trouver se trouvent dans la palette Paraguaya de Sleek (le 4ème en partant de la gauche, première rangée) (mais qui est introuvable, désolée !) ou bien dans la palette Burgundy de Kiko (fard en haut à droite).

Nooner est la version dark de Limit. C’est une couleur bois de rose mâte que vous trouverez dans plein de marques, Sleek, Kiko, Lily Lolo, Yaby… Partout ! Je l’utilise peu, je préfère sa version « gentille » :p

Liar est joli mais pas transcendant. Je ne l’ai encore jamais utilisé et s’il n’était pas dans la palette je m’en porterais très bien. Joli mais oubliable. Il y a le Glazed Rose de Yaby ou le Bonbon De la palette Candy de Sleek.

Factory est un autre fard « dark », le côté sombre de Trick. Je le trouve très ressemblant à Hustle de la Naked 1. Utilisé une seule fois et sans plus.

Mugshot n’a pas vraiment de dupe. Déjà il faudrait que je sois capable de décrire sa couleur pour pouvoir la chercher. Une sorte de rose marronné satiné. Pas encore utilisé car les marrons ne sont pas trop ma tasse de thé, même les marrons rosés. En swatch, il ressemble quand même beaucoup au fard Suspect de la Naked 2 et posé la différence n’est pas flagrante (elle n’est même rien du tout).

Darkside est un, pfff je sais pas, j’ai plus de vocabulaire, ils se ressemblent tous !!  il contient des paillettes roses, c’est le « gris » de la palette. Swatché, il ressemble au fard de la palette Butt Naked de Nyx (tout en bas à droite), les paillettes en moins (mais bon, elles ne se voient pas beaucoup sur la paupière donc…)

Blackheart. Aucun fard n’arrive à la cheville de ce fard et si un seul fard avait pu me faire acheter cette palette, c’aurait été celui-là. Un noir avec des paillettes rouges que l’on ne voit évidemment pas sur la peau. Saleté de fard qui te vend des promesses affolantes dans son cadre mais qui se la joue timide sur tes yeux. N’empêche, il est beau et même si elles ne se voient pas ça le rend moins sombre qu’un simple noir. Son énorme défaut, parce que les fards Ud ne peuvent pas être parfaits, c'eut été trop beau, il poudre. Mais il poudre ! Incroyable. Poudreux + intensité de malade = cocard assuré. À manier avec des pincettes et pas derrière les fagots ! On prend son temps avec ce petit-là, on le savoure !

 

Et comme c’est Noël (non, je ne vais pas t’offrir une Naked 3) et que je te sens frustrée de devoir picorer dans milles palettes pour avoir une Naked 3 (ce qui au final risque de couter plus cher que d’acheter la palette elle-même) voici une palette entièrement dédiée à copier la Naked 3 : Silk Naturals Naked 3. Oui oui, quelques jours après sa sortie, il y a déjà une copie complète de la palette. Pour les plus patientes et les plus fauchées (39 $ la palette de "dupes" quand même), Nyx sortira très sûrement son dupe courant 2014.

Bon, ce n’est pas tout mais j’ai mon ménage de Noël à faire alors sans plus attendre voici un petit make up pas piqué des hannetons pour te présenter cette palette (si jamais tu en veux d’autres fais signe en commentaire).

 

 

1. Fard Limit en creux de paupière. Il va nous servir d'encadrement à Blackheart.

 


 

 2. Blackheart en externe. J'ai fait une pointe, t'es pas obligée, tu fais comme tu le sens. Bien estompé en remettant du Limit sur les bord ET y aller mollo avec BlackHeart. On y va touche par touche ! Sinon ce n'est pas la Papa Nowel que tu vas attirer, si tu vois ce que je veux dire...

 


 

3. La p'tite touche lumière pour parfaire l'estompage de BlackHeart et on met Burnout sur toute la paupière mobile (je te l'avais dit qu'il se faisait discret !)

 

 

4. La p'tite touche féerique qui sert à rien, on met Dust sur Burnout. Avec l'appareil on voit que ça brille plus mais au naturel ça rend rien.

 

5. De gauche à droite sur le ras de cil : Blackheart estompé avec Limit, Burnout et Dust dans le coin interne.

 

6. Un peu d'eye liner, juste pour relever le maquillage mais après si t'as envie d'y aller à coup de grosse virgule, fais toi plaise ! Et un coup de mascara (un de chez So Bio).

 

 

 

Voilà le résultat final, j'ai mis un blush chaud pour relever mon teint et une laque fuchsia car je n'ai pas de RAL dans une teinte qui irait avec ce make up. Donc tant qu'à pas être raccord, autant ne pas l'être jusqu'au bout ! Je vous conseille quand même un bois de rose clair pour aller avec ce genre de maquillage.

(Ah, et n'oubliez pas de maquiller vos sourcils, on voit bien que ça fait une sacré différence !)

 

 

Commentaire (1) Clics: 2332