Être communiste n’implique pas d’être utopiste

Je suis communiste dans l’âme. Ma mère a toujours voté extrême gauche puis gauche quand Arlette a quitté le bateau et, petite, je ne m’imaginais pas voter autre chose. Comment peut-on ne pas tout faire pour aider les autres ?

Nous mangions de la viande avariée, des pâtes et des patates le temps que ma mère retrouve du travail et pourtant, lors des campagnes des restos du cœur ma mère avait toujours une petite conserve pour eux. Une de moins pour nous mais, hey, on avait un toit sur la tête, du chauffage, relativement à manger (pas ce que la DASS appellerait d’acceptable mais bon) alors on n’allait pas se plaindre. On aurait pu faire nos égoïstes et penser à nous car on en avait clairement besoin mais ma mère a toujours pensé à ceux qui avaient plus besoin que nous.

Ça m’a toujours paru normal et quand je me suis confrontée à mes premiers « droitistes » en la personne de mon frère et de mon père, j’ai véritablement bloqué. Je l’avoue et l’assume, je n’ai pas su réagir justement. Je me suis braquée en les insultants et cela a encore plus creusé le peu de relations que j’avais avec eux.

Je vais peut-être vous apprendre quelque chose mais : vouloir faire taire les gens qui pensent différemment de vous ça n’est pas de la démocratie. Insulter les gens ne les fera pas aller dans votre camp, non plus. Il m’aura fallu pfff… Beaucoup d’années et quelques votes (dont un à droite, j’assume mon vote sarkoziste même si je me rends compte après coup de mon erreur) pour relativiser un peu plus les choses.

J’arrive maintenant à ne plus m’énerver face à des idées que je trouve ignoble parce qu’ils ont légalement le droit de le penser et de l’exprimer et je ne me plaindrais jamais de ça. Parce que ce n’est pas en me braquant que je pourrais changer quelque chose. Je pense maintenant que pour convaincre quelqu’un il faut d’abord comprendre pourquoi il pense ainsi sans être condescendant. Et, encore une fois, crier partout en faisant l’hystérique « Vous êtes tous des nazis ! » n’est pas très vendeur.

Tout ça pour arriver au sujet de l'article : les naufrages d’immigrants en mer méditerranée. Je le dis tout de suite, je ne vais pas avoir le discours que vous vous attendez que j’ai donc, lors de vos commentaires, rappelez-vous mon introduction et faites preuve de logique et de modération avant de les poster. Si vous ne vous en sentez pas capables : soit vous ne lisez pas cet article soit vous ne commentez pas. Je ne publierais aucun commentaire déplacé.

 

Allez, on commence ! Je ne pense pas qu’il faille accueillir ces immigrants. Depuis quelques jours que je vois les news passées à ce sujet, que je vois des articles de gens qui votent à gauche comme moi (OK, j’ai eu un moment de folie mais ça n’est plus jamais arrivé, pardonnez-moi mon père !) et d’autres de gens qui votent à droite, j’ai lu tout et son contraire et je ne me retrouve dans rien. Peut-être aussi que si tu penses comme moi, t’oses pas trop ouvrir ta bouche vu comment les gens te sautent direct au cou toutes dents dehors quand tu oses ne pas éprouver de la compassion pour ces pauvres personnes.

Alors, déjà, on va être assez clair là-dessus, j’ai de la peine pour ces personnes. Je ne conçois pas d’éprouver de la joie à la mort de gens même si je ne les connais pas. Non, je ne vais pas chialer comme une madeleine, je chiale déjà bien assez avec la grossesse, mais je ne suis pas contente de ces morts. Donc de la compassion j’en ai. Mais je suis aussi réaliste.

Non, ne pouvons pas accueillir autant de gens. Pas la peine de chercher des excuses, on ne peut pas se pousser, il n’y a déjà pas la place pour l’immigration illégale que je qualifierais de « mesurée » quand ils viennent par groupe de 10 personnes alors deux Titanics. Non mais, imaginez les fonds, la place, les vêtements, la nourriture qu’il faut pour accueillir ces gens alors qu’ils sont déjà des milliers à crever la dalle à Paris. Je suis la première à donner un peu de bouffe, de temps en temps, aux clodos mais ça n’est pas suffisant et il n’y aura jamais assez de personnes pour les aider. Et on les loge où ? Dans la rue ? OK, la nôtre est meilleure que la leur mais est-ce une raison ? Vous aimez ça, vous, voir des gens dormir par terre, devant votre porte, vous regarder d’un air coupable parce que vous avez eu la chance de naitre dans un pays démocratique, avec des sous alors qu’eux ont dû fuir leur pays en guerre ? Vous aimez les voir fouiller vos poubelles, entendre vos enfants vous demander pourquoi on ne l’aide pas et ça, à chaque fois qu’on en croise un et vous de répondre « qu’on ne peut pas aider tout le monde » ? Dire qu’on peut les accueillir ce serait hypocrite car non on ne le peut pas et surtout on ne le veut pas. La conjecture actuelle, la crise, le peuple en colère (parce que pour voter autant extrême droite j’estime qu’il y a une certaine colère ou en tout cas une déception) font que nous sommes tournés vers nous. Et par nous, je généralise la France entière et même l’Europe. Globalement, les gens veulent qu’on les aide eux, ils veulent pouvoir se lever et se dire qu’ils pourront acheter les affaires scolaires du petit sans devoir fouiller dan les restes de l’année d’avant pour récupérer quelques feuilles blanches et des demi-cahiers (ça sent le vécu). Les gens veulent pouvoir prendre des vacances (je pense notamment à ma mère qui n’a pas pris de vacances depuis qu’elle est femme de ménage. Quand elle est en vacance d’un client, elle travaille pour un autre comme ça elle a toujours un salaire.), ils veulent pouvoir se lever et ne pas avoir peur de devoir dire au petit Thomas que non, il n’y aura pas de cadeaux à Noël car il faut payer les impôts (et franchement, je ne leur en veux pas).

Hypothétiquement, j’aimerais déjà aider tous ceux qui mendie dans ma rue, leur trouver un logement, un travail et une dignité avant d’en accueillir 2000 autres. Mais ça c’est hypothétique et je me refuse à idéaliser la politique et à idéaliser le monde dans lequel je vis. Si je veux pouvoir l’aider il faut que je reste réaliste, avec les pieds sur terre.

Alors, ai-je une autre solution ? Non, pas vraiment. La seule que je vois c’est de les aider à rendre leur pays plus « safe », plus libre, plus riche pour qu’ils n’aient pas besoin d’abandonner leur famille, de dépenser leur argent de tout une vie et de dire au revoir à tout ce qu’ils ont toujours connu pour dire bonjour à un avenir incertain et même à une mort certaine. J’aimerais que la France et les ONG fassent en sorte que ces gens puissent être heureux chez eux, là où je pense qu’ils préféreraient être. Grosso modo, avec les moyens actuels ça se résumerait à faire affréter des bateaux pour aller les sauver de la noyade et les ramener dans leurs pays. Pas une bonne solution mais les accueillir n’en est pas une meilleure.

2h que je relis cet article et je ne sais toujours pas comment le conclure. Je sais ce que je ne veux pas, je ne sais hélas pas ce que je veux ou ce qu’il est possible, tout comme nos politiques, je pense.

 

Commentaire (2) Clics: 1117

Je suis charlie

 

Croyez-vous que vous pouvez nous faire taire ? Croyez-vous que nous allons baisser la tête devant vos menaces ?
Croyez-vous avoir mis la France à genou ? Croyez-vous avoir gagné ?

En hommage à :

Franck Brinsolaro

Jean Cabut alias Cabu

Moustapha Ourad

Bernard Verlhac alias Tignous

Frédéric Boisseau

Bernard Maris

George Wolinski

Michel Renaud

Ahmed Merabe

Vincent Charbonnier alias Charb

Elsa Kayat

Philippe Honoré

aux blessés et aux familles.

 

Je n'ai pas vraiment de raison de faire cette caricature de Mahomet si ce n'est que l'on veut m'en empêcher. Si ce n'est que l'on a tué des hommes pour les en empêcher.

Non, vous n'avez pas gagné.

 

 

Une caricature de pro faite à la main.

 

Venez, je vous attends.

 

P.S : faites attention, mes escaliers sont verglacés.

Commentaire (1) Clics: 1482

Le télétehon

 

 

 

Hier, le français moyen avait le choix entre regarder des demoiselles agiter leurs fesses (qu'elles ont fort belles, au demeurant) sur un plateau télé ou bien regarder d'autres demoiselles, moins jolies (moins aidées par la nature aussi), agiter aussi leurs fesses mais aidées d'un fauteuil motorisé.

Ça c'est que je me disais quand j'étais plus jeune, genre... Il y a un an. Depuis, tout a changé. Maintenant, je vois juste deux émissions dont l'une est là pour vendre de la chair fraiche et de l'innocence alors que l'autre est là pour vendre de la torture.

Ah pardon, la team je mets des oeillères me dit que le téléthon est là pour aider des gens, sauver des vies. Merde quoi ! je veux dire, qui je sauve moi, derrière mon écran, à écrire des articles ?

Je peux te le dire, en te regardant dans le rouge du viseur de ma caméra HD : je sauve des vies, aussi. En ne donnant pas au téléthon je participe à sauver la vie des chiens qui ne seront pas torturés car faute (je vois ça comme une chance) de moyen. Mais hélas, cette année, des milliers de tueurs se sont dit :

"Hey, et si ce soir je me faisais un p'tit iench ? Hein, dit, l'ont bien mérité, à gueuler toute la journée. Tiens, s'ils pouvaient tester celui du voisin, ça nous arrangerait bien, la grosse et moi !"

 

Désolée si je représente le français donneur avec autant d'exagération mais je ne peux pas imaginer que l'on puisse être bon et donner au teléthon. C'est comme dire que Cindy Sanders fait de belles chansons. Y a un truc qui colle pas.

 

Alors, il y a deux camps : ceux qui estiment qu'une vie humaine vaut plus que tout et ceux qui pensent qu'une vie vaut plus que tout. Quelque soit la vie, sans en mettre une plus haut que l'autre. Parce qu'au final nous ne sommes tous que des êtres insignifiants qui essayons de faire notre bonhomme de chemin dans cette vie que l'on nous a donné. J'ai du mal à m'imaginer comment peuvent vivre ces gens là. Est-ce que ce sont eux qui grillent les priorités car ils se disent qu'eux sont en retard donc ils ont bien le droit de forcer le passage ?

 

Sans parler du fait que des méthodes alternatives existent pour faire des expérimentations sans avoir besoin de torturer Bill. Mais ça on en parle pas. Alors que tous ces dons, pourraient être utilisé à l'étude de ces méthodes alternatives, à leur utilisation et qui sait à la découvert de remèdes. Non parce qu'en plusieurs années de tortures, vous n'avez pas rien trouvé alors vous pourriez peut-être regarder ailleurs, voir si l'herbe est moins sanglante ?

 

On parle chaque année de la face cachée du téléthon mais trop de gens encore font des dons à cette... Je refuse d'appeler ça une association sinon FoxConn c'est un camp de vacances. Quand les gens se rendront-ils compte que leur argent sera bien mieux investi dans l'étude de méthode alternative, que l'on peut aider des gens sans marcher sur d'autres. Quand les gens ne se diront plus que si ça ne marche pas sur deux pattes ça ne ressent rien ? Parce qu'il est bien là le problème.

Puisque ça n'est pas humain, la race ultime, alors ça vaut moins qu'un pet d'lapin. Parce que ça ne parle pas, parce que ça ne peut pas se défendre alors ça doit être utilisé pour nos besoins. Notez l'utilisation du Ça, encore un moyen pour ne pas donner une humanité à ces choses enfermées dans des cages, incapables de manger, nourries à la sonde.

On notera la gentille contribution d'un des chercheurs "J'aimerais pas être à leur place !", en rigolant (lien en bas). Tu vas voir, tu rigoleras beaucoup moins avec mon taser dans la gueule. Tu verras beaucoup moins bien aussi mais ne t'inquiète pas, on va torturer des petits chiots pour te rendre la vue. Peut-être même que si je te pète les jambes, ils te confondront avec un chien et c'est toi qui sera enfermé.

 

 

On en est là. En 2014, ce qui ne s'habille pas n'a pas le droit de vivre ou, tout au plus, ne sert qu'à nous amuser/servir/distraire/payer à notre place. Merci la France !

P.S: si t'as le cœur accroché, tu peux lire ces références !

La face cachée du téléthon.

Des méthodes alternatives existent mais on ne donne pas assez !

 

 

Commentaire (2) Clics: 1033

Dans ma tête quand je cours: maudit bordel #1

 

J’ai vu un tag passé, 75 pensées pendant la course puis une variante, 60 pensées pendant la course, alors voici ma version : le gros bordel dans ma tête ou le mix de toutes mes pensées pendant plusieurs courses car contrairement aux deux intelligentes sus-nommées, moi, quand je cours, j’ai le cerveau au niveau de : « Eau ? Eaaaauuuu. Bouffe ? Bouufffeeee ». Voilà, que l’on soit clair, mon bac je lui chie dessus en pleine côte, pareil pour mes années de CP. Quand je m’arrête de courir c’est à peine si je sais encore défaire mes lacets (parfois, c’est le Loup qui me le fait, d’ailleurs).

 

…Après une longue pause (1 mois sans courir), une reprise un peu dure…

Allez, c'est pas si long !

Ça fait du bien de courir.

J'ai mal aux chevilles mais après je serais bien.

Tiens-toi droite, monte les genoux.

Allez je suis arrivée en bas de la montagne (ndlr: le Mont Royal, j'habite à Montréal) !

Tiens-toi droite, monte les genoux (mon mantra).

Allez, c'est que quatre et quelques kilomètres.

Pourquoi mes cuisses me paraissent toujours plus grosses que celles des autres filles ? (Oui, hein, POURQUOI ??)

Tiens ya un mec qui fait du yoga bizarre (le mec, il était plus souple que mes spaghetti trop cuit !).

Pfff tout le monde me dépasse… (habitue-toi ma fille, ça va pas changer de si tôt !!)

 

 

Allez, je dépasse les deux filles (qui marchaient, ndlr.) !

Youhou ! J'ai fait le premier quart !

Ça va être cool quand je pourrais courir sans que mes cuisses tremblotent.

Ni se frottent. Damned.

‘Tain c'est dur de trouver 75 pensées (bah, oui, j’ai essayé de préparer mon truc, hein !).

J'en suis à combien là ? (Pas beaucoup, ndlr.)

Allez, on n’accélère pas dans la montée, tout dans les bras (comme dit Sonia).

 Les meufs de tout à l'heure ont triché ! Elles sont encore devant moi ! (Non, je refuse de croire qu’elles marchent plus vite que je ne cours, elles ont coupé !!)

Voilààa, on rétablit l'ordre des choses, je suis de nouveau devant elles. (Bitch)

Raaa les montées, ça me tue, j'me fais encore plus doubler !

Allez, me reste la moitié du trajet !

J'prendrais une pause en haut (au lac aux castors mais j’y ai jamais vu de castor).

Tiens-toi droite, monte les genoux.

Allez, respire mais pas trop.

Sers ton caillou (ndlr. : ça permet d'enlever les points de côté. Tu peux aussi serrer ton pouce mais moi ça me coupe la circulation sanguine).

Hey, ça devient plat !

Hey, ça l'est plus ! Sa mère… -_-

Allez, dernière ligne droite avant le lac !

On flanche pas, j'ai réussi ce parcours plusieurs fois déjà, je peux le faire !

Chaque pas c'est du gras en moins, continue !

Regarde tes pieds, concentre-toi, un pas après l’autre.

Dernier tournant, dernier tournant, derni...

Roh putain de sa mère la chèvre ! J'y suis !

Allez, on fait quelques mètres de plus que d'habitude.

Au poteau on tourne.

Ah, en descente c'est mieux. Allez respire, respire !

Iiinnnsssssss shhhouuuuuuuuuu (j'inspire et j'expire fort, ok ?)

C'est plus facile quand même, allez on se redresse, on monte les genoux.

Les gens doivent me prendre pour une dingue à me voir passer deux fois.

Heureusement qu'il y a du monde sinon je flipperais seule dans le noir, avec tous ces bruits de la forêt...

Putain, c'était quoi ÇA ?!

 

Au final, je ne suis pas morte d'une crise cardiaque Mais, je me suis achetée une lampe frontale (que j'accroche autour du cou, ne cherchez pas pourquoi) et je me sens plus en sécurité (en plus de faire plus pro, t'as vu, moi j'ai une lampe, quoi).

 

...Une session un peu tendue des fesses...

'Tain, j'commence à avoir faim, ça gargouille là dedans !

Ah, c'est... C'est pas la faim ça...

Mais pas maintenant, fichu transit !!!
 
Ya pas de toilettes alors tu serres les fesses, 'te reste 4 kilomètres encore !
 
Tout est dans la tête, tout est dans ma tête !
 
J't'en fout'rais un bon transit !
 
On serre les fesses mademoiselle, chier en publique n'est pas conseillé par le Comité Des Bonnes Mœurs.
 
Gniiiiiiii
 
 
Finalement, j'ai réussi à attendre la maison mais c'était moins une !

 


...Le soir où j’ai dépassé toutes mes limites…

Ce soir on fait 12 km.

On ne s’arrête pas avant 12 km !

J’ai passé les 8 ou pas ?

J’espère que j’ai passé les 8 sinon ça va faire long là.

Je suis à 9km en une heure pile, wahou !!

Putain, 9km en une heure, je n’en reviens pas !

Allez, les 12 en 1h15.

Je cours pour Lui, plus que 3km.

Allez, remonte le buste, lève les genoux (petite variante, en passant).

On tient, détend tes bras, lâche tes épaules !

Tout est dans les bras, ne force pas dans la montée !

Au prochain feu, je tourne, tant pis si je dois m’arrêter, ça me fera une pause.

Bon bah, pas de pause, le feu est vert pour moi.

Allez, ce n’est pas parce que c’est une montée que tu dois ralentir le rythme !

 

Finalement j’aurais mis 1h25 pour les 12km, les feux rouges du début du parcours ont ralenti ma course sinon je pense que j’aurais pu atteindre mon objectif. Prochaine fois ? Je lance Endomondo seulement en bas du Mont Royal, quand il n y a plus de feux et là je vais pouvoir savoir ce que je vaux vraiment ! Le reste, ce sera de l’échauffement.

 

Pfff, J'ai eu du mal parce que je pense pas tant que ça quand je cours, je m'invente souvent des histoires qui me permettent de passer le temps. C'est que 10km (12 maintenant \o/) c'est long, un peu plus d’une heure. Quand t'es en salle c'est cool, tu poses ta tablette, tu lances ton film préféré et roule ma poule mais dehors ? J'oserais pas courir avec un écran, déjà "À mort la batterie ! Vive la batterie !" et puis, au bout de 5km j'ai déjà du mal à porter mon mp3 alors une tablette.... (Quelqu’un voudrait-il porter mon corps sur les 7 prochains kilomètres? Oui, vous, Mr. le beau gosse en short ?)

 

Et pour l’info, je me suis inscrite à une course, ce dimanche, 10km en montagne mais cette fois-ci ça va être pour de vrai. Pas juste de la détente le soir après le taff. Arrivée à 7h du mat’ là bas, échauffement et on va donner le meilleur ! J’vous raconterais !

Je suis aussi inscrite à une course ce samedi soir pour Halloween !! Course déguisée avec des acteurs en zombies qui vont nous sauter dessus, je vais mouriiiiiirrrrrrr !

Ça va être terrible !!!

 

 

 

Commentaire (4) Clics: 1316

Cake alors !

La vie est ironique. Non, vraiment, je suis sûre que derrière mon épaule, un malin génie s'amuse à me souffler de fausses bonnes idées et à rigoler ensuite de moi.
 
Franchement, vous voyez une autre explication à "toute ma vie", vous ?
 
Exemple, imaginons une femme qui voudrait faire un cake. Un cake tout simple, ridicule, la base de la base en cuisine selon ses "ami(e)s" (elle en a changé depuis).
 
Imaginons qu'elle prenne une recette sur le net, sur un site bien connu, fiable. Là, la femme se sent à l'aise. elle a internet, elle sait lire, rien ne semble pouvoir l'arrêter.
 
Imaginons maintenant - deux secondes ! - qu'elle veuille acheter au pays du on-parle-presque français-mais-pas-tout-à-fait-juste-assez-pour-t'emmerder un sachet de levure chimique. C'est simple de la levure, elle a déjà vu des milliers de fois ce sachet. Tout au plus la marque sera différente... Et d'ailleurs elle en trouve très rapidement avec écrit sur le sachet en gros et gras "Levure sèche instantanée", ils ont pensé à elle !
 
De retour à la maison, la jeune femme (assez jeune quand même) (et très belle aussi) (si si, j'insiste !) s'attèle très rapidement à la confection de son cake. C'est sûr, elle va impressionner tous ses collègues avec ses talents culinaires. 
 
Elle met tout son amour (et 5cl d'huile) dans ce cake, elle porte une attention particulière à ce qu'il soit végé puis l'enfourne au four pour une quarantaine de minutes.
 
Quarante minutes plus tard, elle le sort, un peu déçue de sa couleur blanche, comme du pain, dis donc... Mais bon, on ne juge pas un moine sur sa robe alors hop ! Elle se coupe une part, "tiens, ça sent l'huile", se dit-elle, et l'attaque d'un bon coup de fourchette ! Pour tout recracher dans la seconde. Merde, c'est du cake avec un peu d'huile ou de l'huile avec un peu de cake ?
 
La jeune femme étant du genre persévérante, elle retente deux fois. Deux échecs. Peinée, elle cherche sur le net pourquoi que son cake ressemblait à du pain avec un gout d'huile.
 
"Au Québec, la levure chimique s'appelle Baking-Powder ! Ne vous trompez pas avec la levure instantanée"
 
....
 
 
Mais bon, ce n'est qu'une histoire, hein ! Heureusement que je ne suis pas cette fille, la pauvre...
 
Commentaire (0) Clics: 1162