Sur le fil

Ça y est, la dent fut arrachée. Je m’attendais à pire et en même temps j’ai mal sa mère, je suis pétrie de contradictions (et roulée en boule sous ma couette depuis 4 jours, no comment la meuf qui criait à qui voulait l'entendre "Nan, mais, après un accouchement presque sans péridurale, je peux tout supporter.").

 

La flippe est arrivée quelques heures avant le rendez-vous. Mon cerveau embrumé par les vapeurs du dissolvant (je suis en plein calendrier de l’Avent verniesque) a tout essayé pour trouver un échappatoire, et là, idée de génie ! Le mariage ! Bah oui, je ne vais pas me marier avec une dent en moins, je te dis pas le sourire de jacquouille donc je préviens le Loup que je vais décaler l’arrachage à après le mariage (août 2016 donc ça me laissait laaaaargement le temps de trouver une autre excuse pour après le mariage. Pas bête la guêpe). Il est véner, dit que j‘abuse, que lui ça le dérange pas (normal, c’est pas à TOI qu’il va manquer une dent, abruti !) et dit que si le mariage est annulé, je n’aurais plus d’excuses pour repousser le rendez-vous. L’ambiance est posée.

 

Je danse chez le dentiste

ON dit souvent qu’il vaut mieux aller chez le dentiste régulièrement sinon on risque de le payer amèrement.

C’est fou comme je n’écoute jamais ce qu’ON dit. Mon mari hoche la tête, celui-là, il va dormir par terre...

 

Je ne suis pas habituée à aller chez le dentiste, comme beaucoup de gens, je n’y vais que lorsque j’ai mal, très mal. Comme si la carie allait disparaitre si j’attendais encore un peu. Non, la carie c’est un peu comme Sarkozy : on la croit petite mais en vrai, elle est bien installée et te bouffe jusqu’à la racine.

 

Vous allez me dire que c’était pas fait exprès peut-être ?

 

Un parc d'attractions enceinte ? Mmmhh, laissez-moi réfléchir...

 

Le Loup et moi sommes nés à quelques jours d’intervalle. Quelques jours et quelques années aussi. Sachant que le petit Jésus allait arriver d’ici peu, on s’est dit qu’il serait judicieux d’en profiter une dernière fois d’être juste tous les deux. Je n’en pouvais plus de l’hiver canadien alors nous nous sommes envolés pour… La Floride ! À nous les plages, les cocktails et les alligators !

 

Seul souvenir de ce voyage, l'aéroport ! Une photo des toilettes auraient été plus approprié...

 

Le bonheur (mais pas trop) d'être enceinte

Ça fait un bail qu'on s'est pas causé, vous et moi.

Je sens bien que vous vous êtes inquiétés pour moi, pour nous mais je vous rassure, aucun soucis, nous sommes toujours les meilleurs amis du monde. Mais donc, que s'est-il passé dans ma vie, hein ? Je vous le demande !

Nan, parce que moi, j'ai un peu perdu pieds (oui, au pluriel, les DEUX !) depuis quelques mois, 10 exactement. Tiens, à peu près le temps qu'il faut pour faire un enfant, le mettre au monde et le détester de vomir sur ton 3ème débardeur de la journée. Mais sinon on l'aime hein. Mais on la déteste quand même un peu. Beaucoup. 

 

Sors moi de là, Pierrot !

"Qu'on est loin de son pays natal

Quand on se retrouve à l'hôpital"*

 

Toutes les Églises ont leur jour du Seigneur et sur www.fluffyfaucheuse.fr c’est le mercredi. C’est le jour où je tente de vous faire rire ou de vous instruire mais dans tous les cas, c'est le jour où je vous dédie quelques mots, qu'ils soient tristes ou drôles.

Rapprochez-vous de votre écran, encore un peu plus (ceci est un message de l’Association Des Ophtalmos Qui En Veulent Encore Plus À Votre Argent) que je vous raconte cette semaine de diiiingue que je viens de vivre. Eh oui, même enceinte et au chômage, j’ai une vie plus palpitante que la vôtre (faut bien que je compense mon manque de rentrée).