Quand on a rien à dire, on s'tait !

Comme aimait si bien dire ma grand-mère. Nan, j'déconne, j'ai pas de grand mère.

En ce moment, j'ai beaucoup de boulot et je n'ai pas eu le temps ni de me maquiller (bon ça c'est aussi la faute à la Fée Gastro) ni de me vernir les ongles.
Et paf ! C'est comme ça qu'on tombe dans les oubliettes du fort Boyard de la blogosphère.

Alors je me suis demandée ce que je pouvais bien vous raconter, parce que ouais, j'ai rien à dire mais j'avais envie de le dire.

 



Alors j'ai demandé au Loup ce sur quoi je pourrais putasser (je putasse, tu putasses, nous putassons...) et il m'a sorti "Bah… Sur moi". Faut savoir que le Loup a un ego surdimensionné qui parfois l'empêche de mettre ses chaussettes (ou alors c'est parce qu'il oubli de mettre ses lunettes)(Le Loup est aussi un peu bigleux).

Le Loup a un métier chiant à mourir dans un domaine très passionnant, le jeu vidéo. Il est donc très fier d'épater chaque personne qu'il rencontre avec son CV même si chaque soir il pisse sur la poupée vaudou de son patron. Amen.

Des fois, je me demande ce que je fais avec lui, comment je fais pour le supporter. Mais bon, vu qu'il supporte toutes mes névroses on peut dire que ça s'inverse.

A l’opposé, je me demande ce qu’il fait avec moi, l'opportuniste qui squatte chez lui parce que payer un appart’ c'est grave trop cher, qui ramène toutes ses affaires qu'un espace Renault peine à emporter (et je n’ai pas pris toutes mes chaussures…), qui le rejette sans arrêt parce qu'elle ne veut pas s’ engager mais qui, en totale contradiction, va lui demander de s'engager (quand je vous disais que j'avais du culot)(Et des névroses).

Plus sérieusement, je ne sais pas pourquoi je fonctionne en double mais je fais toujours le contraire de ce que je dis. Alors quand il est partit au Japon pour se retrouver professionnellement parlant je lui ai dit "Casse-toi, si t'es pas foutu de voir la perle que t'as chopé, un autre le verra bien !" (Fluffy, reine de l'élégance). Et trois jours plus tard, je le redemandais en couple sur FB parce que bon, faudrait voir à ne pas déconner, c'est fini de jouer. Et ainsi de suite. Je vais me braquer à chaque adversité dans notre couple pour, après, lui parler de mariage.

D'ailleurs, lui, il ne veut pas se marier. Alors moi, un coup je dis « chouette, toute façon j'veux pas m'marier » et l'autre fois j'ai la banane à chaque affiche de Salon de mariage que je vois dans le métro. Je suis une lunatique de l'engagement. Ça doit être ça.

Le pire, peut être, c'est qu’il l'accepte, ne dit rien et supporte mes sautes d'humeurs. Et surtout, il m'aide, en me laissant vivre chez lui pour pas cher parce que j'étudie encore et pas lui, à déménager parce qu'il a le permis et pas moi ou même à voyager parce qu'il a de l'argent et pas moi (enfin si un peu, mais pas beaucoup). Et franchement, quand je vois combien on est si différent je me dis que la vie est vraiment bien faite et que même si j'ai jamais eu de bol pour l'instant, je commence à croire que ma bonne fée existe. Parce que sans lui je ne serais pas en train de finir ma 5ème année d'étude toute salie joyeuse que je serais à danser autour d'une barre pour payer mon loyer (maintenant, je le fais juste pour le plaisir :) )

Alors toi, Le Loup, qui ne me lis jamais, merci beaucoup d'être ce que tu es. Voila, c'est bientôt nos 2 ans et je deviens mièvre. Lapidez-moi.

 


Un jour, si vous êtes gentil, je vous raconterais comment on s'est rencontré (ça parle d'une salle de classe, de cheveux bleus, de DJ Hero et d'un canapé :) )

Allez, je vous laisse sur cette chanson qui est un peu notre chanson (et celle d'un milliard de couples mais j'vous merde et pis voila).

Un dernier mot ?


Code de sécurité
Rafraîchir