Attention, ça glisse !

 

Petite mise en contexte : étant du matin, je me lève plus tôt que mon mari, je me prépare et file au travail pendant que lui prend un peu plus de temps pour se préparer, lui, mais aussi notre fille et l'amener à la crèche. Ainsi, je peux quitter le taff plus tôt et aller la chercher et lui rentre de facto plus tard.

 

Mais ce matin, mon idiot de mari a décidé de faire les choses différemment. Alors que j'avais préparé les vêtements de la petite en avance pour lui et que je les mets là où il m'a demandé de les mettre* (important à noter), tenue composée d'un body, d'une paire de collants et d'un poncho/robe, mon mari n'a pas vu le poncho (body et collant blancs contre un poncho bariolé rose, difficile de ne pas le voir !) et a amené notre fille seulement vêtue d'un body et d'une paire de collants à la crèche. Normal.

 

Tout est normal n'est-ce pas ?

 

Oh, il m'a dit qu'il se disait bien qu'il manquait quelque chose mais il ne voyait pas quoi. Sûrement que tous les jours il doit voir des femmes se balader en sous-vêtements devant lui, je ne vois que cette explication ! Ça doit y aller en mode "YOLO !" à son taff, faudrait peut-être que j'y jette un œil d'ailleurs...

Du coup, je l'engueule copieusement quand il me dit ça : déjà parce que merci le regard des parents sur notre fille en voyant sa tenue (ça va qu'elle est trop petite pour s'en rendre compte mais plus grande ça pourrait lui porter préjudice !) et ensuite, il fait moins quelque chose, ses sous-vêtements sont légers car sa robe est en laine hyper épaisse. Sans ça m'est avis qu'elle a du avoir froid là !

Du coup, il y retourne (parce que Mr avait eu le temps d'arriver au boulot, heureusement qu'on habite en face du taff ET de la crèche), en courant. EN COURANT. Laissez moi vous donner un petit statut météo si vous n'êtes pas de Montréal : il pleut du verglas. c'est à dire que j'ai vu un mec traverser une double voix en glissant sur le bitume plutôt qu'en marchant. Tranquille, sans les mains ! Alors partir en courant par ce temps c'est du suicide...

 

J'étais donc partagée entre l'envie de lui fracasser la tête contre un mur ET la peur qu'il se fracasse la tête pendant le trajet. Nan mais ho, c'est à moi de le punir, pas le Destin !

 

Fin de l'histoire, il est en vie, bébé Fluffy est habillée décemment mais il est quand même tombé 3 fois et moi j'ai un bleu sur le front à force de m'être "face palmé" devant cet oubli de fringue improbable. Si divorce il y a, croyez-moi que ça sera répété au juge !

 

 

 

 

 

Ajouter vos commentaires

0 / 1400 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 1 et 1400 caractères

Participant à cette conversation

Commentaires (1)

Propulsé par Komento