Sur le fil

Ça y est, la dent fut arrachée. Je m’attendais à pire et en même temps j’ai mal sa mère, je suis pétrie de contradictions (et roulée en boule sous ma couette depuis 4 jours, no comment la meuf qui criait à qui voulait l'entendre "Nan, mais, après un accouchement presque sans péridurale, je peux tout supporter.").

 

La flippe est arrivée quelques heures avant le rendez-vous. Mon cerveau embrumé par les vapeurs du dissolvant (je suis en plein calendrier de l’Avent verniesque) a tout essayé pour trouver un échappatoire, et là, idée de génie ! Le mariage ! Bah oui, je ne vais pas me marier avec une dent en moins, je te dis pas le sourire de jacquouille donc je préviens le Loup que je vais décaler l’arrachage à après le mariage (août 2016 donc ça me laissait laaaaargement le temps de trouver une autre excuse pour après le mariage. Pas bête la guêpe). Il est véner, dit que j‘abuse, que lui ça le dérange pas (normal, c’est pas à TOI qu’il va manquer une dent, abruti !) et dit que si le mariage est annulé, je n’aurais plus d’excuses pour repousser le rendez-vous. L’ambiance est posée.

 

 

Tellement sûre de mon coup, mais plus vraiment de mon peut-être-ex-futur-mari, je vais au rendez-vous sans aucune préparation mentale (là, vous vous dîtes qu’il faut être barge pour se préparer à une extraction de dent, c’est pas le Bac non plus ! Et je suis totalement d’accord avec vous. Ça n’est pas le Bac. C’est pire !) ni physique en mode ingurgitation de 4000 paracetamol pour être dé-ten-dou. La seule personne détendu dans la salle ce fut ma paire de chaussettes bien trop grande pour moi.

Pourtant, j’ai été convaincante ! J’ai sorti tous mes arguments mais mon dentiste ne s’est pas laissé démonter et m’a assuré pouvoir me fournir un implant pour le jour J. Ah, c’est tout ? C’est aussi simple que ça ? Et lui qui me dit ça, pensant me rassurer, s’il savait…

Bref, il me manque une dent, mon boucher dentiste a trouvé très instructif de me montrer ma dent et les dégâts dessus (depuis je cauchemarde qu’elle vient à la maison se venger de tous les Carambars que je lui ai fait bouffer) et j’ai mal. C’est pas assez fort pour mériter un truc de cheval mais assez pour te foutre le mal de tête. Et la semaine prochaine, on m’enlève mes fils, youpi !

Un dernier mot ?


Code de sécurité
Rafraîchir