Si je suis, tu n'es pas et nous sommes

 

Pourquoi suis-je considérée comme homosexuelle si je suis pour le mariage gay ?

Pourquoi pense-t-on que j’aime les amandes si je dis que cela ne me dérange pas que l’on en mette dans le plat ?

Pourquoi faut-il aimer quelque chose pour appuyer son existence ?

 

Le monde est-il vraiment noir ou blanc dans les yeux des gens ? Le gris n’existe-il pas ? Est-ce normal de condamner et d’interdire quelque chose tout simplement parce que l’on n’est pas d’accord ?

Si je n’aime pas voir le nombril des gens (homme ou femme), deux choix se posent à moi : soit je détourne mon regard lorsque des gens le montrent soit je fais interdire cette pratique douteuse pour que cela ne me gêne plus. N’y-a-t-il rien qui vous choque dans cette phrase ? L’un des deux choix n’est-il pas complètement réducteur, limitant le monde et la communauté dans laquelle nous vivons à nous-mêmes ? Moi je alors tu dois ?

Toi, Antoine, qui pense que parce que je n’aimerais pas que mon mec porte une jupe je suis hypocrite ou ridicule de me battre pour que les hommes puissent en porter je n’ai qu’une chose à te dire :

Sais-tu ce que c’est de ne pas pouvoir faire quelque chose dont tu as envie parce que ça dérange ? Non pas parce que financièrement ou géographiquement tu ne peux pas mais parce que les gens, les autres autour de toi estiment que c’est mal. Sais-tu ce que c’est de se voir regarder comme un monstre alors que tu ne fais de mal à personne, que légalement tu n’enfreins aucune règle à part celle de la bienséance imposée par une culture judéo-chrétienne ? Comment peux-tu porter un jugement sur ce que tu ne connais pas ? As-tu déjà essayé de franchir des barrières dont tu ne voyais même pas l’existence ?

 

Et si tu penses que mon combat est inutile, qu'il n'a pas lieu d'être alors qu'il y a tellement d'inégalités dans ce monde, qui es-tu pour te permettre de juger mes actes ? Parce qu'ils ne sont pas assez bien à tes yeux, ils ne sont pas assez bien tout court ? T'ai-je demander de te battre à mes côtés ? T'ai-je demander ton avis ? Tu as le droit de me le donner mais de me l'imposer ?

 

On dit que le courage n’est pas de ne pas avoir de peur mais, au contraire, d’en avoir et de les surmonter.

J’aimerais que l’on dise que l’ouverture d’esprit n’est pas d’être d’accord avec une idée mais, au contraire, de se battre pour même si l’on n’est pas d’accord.

Tout simplement parce que vivre en communauté n'est pas de tolérer l'autre mais de se battre pour que chacun puisse évoluer dans un monde qui lui convienne, c'est de respecter l’autre en tant qu’être avec sa propre façon de penser et non pas imposer la sienne comme seule «valeur» respectable.

 

 

 

 

 

 

Ajouter vos commentaires

0 / 1400 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 1 et 1400 caractères

Participant à cette conversation

Commentaires (2)

  • Wahou ! Ton texte est tellement vrai :O
    De nos jours les gens choisissent entre deux option seulement pour situation donnée ... C'est hallucinant !
    En out cas, je partage ton avis ♥
    Des bisous ♥
    Elodie

  • Invité (Fluffy)

    En réponse à: Deerly Permalien

    Merciiiiii :') J'étais assez énervée et... Déçue je peux le dire de la réaction d'un de mes amis et les mots sont sortis tous seuls. Ils auraient peut-être eu besoin d'être policés mais bon :)

Propulsé par Komento