T'avais pas l'droit

De m’dire non. De t’arrêter comme ça alors que tout ce que je demandais c’était d’avoir confiance en moi, juste que tu me dises ces petits mots qui me font me sentir importante pour toi.

Depuis, je n’ai plus confiance, non pas en moi mais en toi. Qui me dit que tu ne le referas pas ? Qui me dit qu’à la moindre contrariété tu ne vas pas partir, me laissant à moitié nue dans le lit ?  « Le lit », ce n’est plus notre lit, on ne s’y touche plus, j’ai trop peur d’avoir envie de toi. Je ne veux pas revivre ça, plus jamais.

Tu dis que c’est moi qui t’aie fait fuir mais je n’ai jamais voulu faire ça, tu le sais bien ! Tu dis ça pour me faire mal et tu le sais bien aussi… N’as- toujours pas compris que me « battre » ne me fera pas me dresser contre toi mais me renfermer sur moi-même ? Jamais je n’ai voulu t’énerver et toi tu es parti quand-même, sans même un câlin et après tu t’étonnes que je le « prenne mal »….

T’avais pas l’droit de t’arrêter dans un moment aussi intime en me mettant ça sur le dos, tout ce que tu as réussi à faire c’est que je ne veux plus coucher avec toi, je ne veux plus me dévoiler à un homme qui est capable de piétiner mon amour propre pour « me donner une leçon ». Je n’ai plus confiance en toi, quelque chose est brisé et je n’arrive pas à le recoller, je ne sais même pas si j’en ai envie et ce n’est pas comme si tu avais fait quelque chose pour. Toute la semaine, tu t’es comporté comme si de rien n’était, comme si tu ne m’avais pas détruite à l’intérieur. Quand j’ai voulu aborder le sujet, quand je t’ai dit que je n’en avais plus envie depuis ce fameux jour tu m’as envoyé balader, énervé. C’est toujours de ma faute, c’est évident, pourquoi je ferme pas ma gueule et j’écarte pas les jambes ? Hein, pourquoi j’ai des sentiments que j’aimerais que tu respectes ? Tu sais, « ça » ne reviendra pas en restant sur ton PC, « ça » ne fonctionne pas comme ça…

Je voudrais que tu me prennes dans tes bras, que tu me regardes dans les yeux et que tu me promettes de ne jamais le refaire, que tu me confirmes que t’avais pas l’droit, que c’était moche de partir comme ça. J’aimerais que tu me promettes de ne plus jamais me faire du mal, que je peux avoir confiance toi, que jamais tu ne me laisseras seule, nue avec mes poils.

 

Tout ça pour une histoire de poils, j’ai osé vouloir entendre de ta bouche que ça ne te dérangeais pas, j’ai osé vouloir l’entendre pour la centième fois parce que j’en avais besoin et je n’ai récolté que ta colère et ton silence. Comment peux-tu penser que je vais de nouveau me monter nue à toi quand tu n’es pas capable de me dire ces quelques mots que je veux entendre. Me dire que je suis « belle » et que je n’ai pas besoin de « réclamer que tu le dises » en me criant dessus alors que je suis en larme n’a jamais attiré les mouches.

Je ne sais vraiment pas quel pas faire vers toi alors s’il te plait, fais le pour nous. Viens, parle-moi, dis-moi, répète-moi que je suis belle avec ou sans mes poils et que plus jamais tu me laissera nue avec eux dans notre lit.

 

Source.

 

Ajouter vos commentaires

0 / 1400 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 1 et 1400 caractères

Participant à cette conversation

Commentaires (9)

  • dis-donc, c'est très dur ton récit. et quelle souffrance !

  • Invité (Fluffy)

    En réponse à: neurones-en-eventail Permalien

    Ça fait une semaine que ça cogite et j'avais besoin de le mettre par écrit :/

  • Invité (Rose Rouge)

    Permalien

    Oh :(
    *câlin/bise/tape dans le dos virtuel(le)* (suivant ta préférence)

  • Invité (Fluffy)

    En réponse à: Rose Rouge Permalien

    J'aime bien le câlin :) Merci rose !!

  • Invité (Rose Rouge)

    En réponse à: Fluffy Permalien

    Va pour le câlin, alors !
    *ouvre grand ses bras*

  • Hum, je suis un peu embarrassée, je te connais assez pour savoir que si tu l'as publié c'est pour qu'on réagisse mais quoi que je puisse en penser je ne retiens qu'une chose tu es blessée et j'espère qu'il va faire le pas vers toi, te prendre dans ses bras et te faire te sentir belle à poil ou pas
    Bisous ♥

  • Invité (Fluffy)

    En réponse à: jo3jeans Permalien

    Merciiii !!

    Nan, tu vois, ce genre d'articles.. humeurs, je les publie parce qu'à la base j'ai besoin de mettre ça par écrit et que c'est aussi un peu le but de mon blog, pouvoir balancer mes problèmes et parfois ça me donne la solution :)

    (J'attends aussi un peu qu'il le lise)

  • pour se permettre de lancer ce genre de critique à sa moitié, faudrait déjà commencer par être absolument impeccable soi-même, tout le temps. l'entretien pileux/corporel ne doit pas rester une application de norme qui retombe sur la tête des nanas. c'est quoi, son problème ?

  • Invité (Fluffy)

    En réponse à: la ministresse Permalien

    Ah tu es la première à avoir mal compris le reproche. Il s'est énervé que je lui demande pour millième fois depuis 4 ans si ça le dérange pas que je ne sois pas épilée. Lui s'en branle mais moi j'ai besoin de l'entendre me le dire quand je me laisse aller (pour moi, j'aime pas mes poils donc je ne me sens pas particulièrement sexy et désirable comme ça et l'entendre me le dire me permet de dépasser ça) (pour moi c'est comme si je m'étais pas lavée depuis deux jours, même état de gêne au moment du sexe), par principe j'ai besoin de me rassurer. Lui ça le saoule parce que depuis le temps je devrais arrêter de complexer là dessus, il ne comprend pas que la société ne m'aide pas beaucoup à ce sujet :s

Propulsé par Komento