Femme, relève-toi !

Prouve que tu existe ! Ce monde n'est pas le tien, va ! Refuse ce monde égoïste !

Qui a dit que nous ne menions pas de forts combats avec la variété française?

L'heure est grave mes amies. L'heure est grave. En ce jour de 14 décembre, à la veille de presque la fin du monde nous devons nous battre. Nous ne devons pas nous laisser marcher dessus ! Nous avons déjà plus qu'assez perdu de nos valeurs: le "mademoiselle" si chère à mon petit cœur de demoiselle sensible ou bien la galanterie (ça m'arrange pas cette affaire, moi qui ai toujours 4 000 trucs dans les bras). Non, nous ne devons pas laissé faire ça !

 



Alors, venez combattre à mes côtés contre cette infamie :


La putain de bordel de lunette de chiottes relevées !!



Ah ce bord si froid contre mes fesses dodues mais fragiles. Ce bord constellé de tâches douteuses, pas lavé depuis 2 semaines (Bon, ça c'est un peu aussi ma faute...) venant se coller à ma peau si douce. Quel crime immonde !

Tu sais que j'aime enfoncer des portes ouvertes mais est-ce que je laisse le pot de Nutella ouvert après m'en être servi ? Non. Est-ce que je laisse la porte d'une magasin ouvert après être rentré dedans, en plein hiver ? Non. Est-ce que je laisse l'eau couler après avoir fait la vaisselle? (Ça marche aussi avec l'aspirateur, le fer à repasser, etc...) Non. Non. et NON !

Alors pourquoi? Mais pourquoi es-tu si méchant ? Est-ce une phobie de la lunette baissée ? As-tu vécu un drame, enfant, avec une lunette baissée, un dragon affamé et des lutins farceurs? Y-a-t-il un secret transmis entre homme sur la lunette ? Non, je ne crois pas.

Au choix. T'es con, et ça c'est déjà amplement plus plausible. Donc, autant tu arrives a te souvenir des raccourcis pour chaque attaque dans WoW autant t'arrives pas à te souvenir de laisser la lunette dans l'état où tu l'as trouvé. Soit. Ou alors, tu le fais exprès, choix encore plus vraisemblable connaissant ton gêne sadique. Dans tous les cas, ça me pète les reins sévère et j'ai décidé de ne plus laisser faire ça. Il suffit ! Que diantre, je ne me laisserais plus malmener de la sorte !

Ce matin, j'ai combattu pour la première fois pour notre cause et j'ai gagné ! Une petite victoire mais le début d'une grande aventure ! J'ai boudé le spécimen masculin pendant près d'une heure et demi, refusant net le "bisous d'au revoir" tant que je n'aurais pas des excuses. Un petit sms tremblant m’annonça enfin les 3 petits mots que je voulais: "je suis désolé".

Alors, les filles, je vous invite à venir combattre à mon côté, ne vous laissez pas rabaissée, seulement la lunette ! Aux armes citoyennes !

Un dernier mot ?


Code de sécurité
Rafraîchir