Il se trompe dans la conjugaison du verbe aller et se fait tirer dessus par la police

Bonjour.

Je suis désolé d'interrompre votre programme habituel pour un flash infos spécial. Nous venons d'apprendre, à l'instant, via les réseaux sociaux, qu'un faux attentat vient de se produire dans le commissariat de police du 18ème arrondissement.

 Il semblerait qu'un homme de type étranger à la peau dorée, se soit introduit dans le commissariat en criant "J'alla venu pour une plainte". Suite aux récents événements survenus dans la capitale, les forces de l'ordre sont prêtes à toute éventualité et c'est, sans hésiter, que l'homme fut mis à terre en quelques secondes. C'est après les tirs que la femme de l'homme aurait tenté de rentrer dans le commissariat pour voir la dépouille de feu son mari. Et c'est, dans les cris et les pleurs, que les témoins sur place l'ont entendu prononcer ces mots :

 

"Il venait pas pour vous attaquer !! Il sait juste pas conjuguer le verbe aller ! "

 

C'est donc avec horreur que les policiers ont appris qu'ils avaient tiré par mégarde sur un innocent venu au commissariat pour effectuer une plainte. Une peur généralisée s'est installée dans Paris et nous conseillons aux Parisiens d'éviter les commissariats pendant les heures à venir.

Notre journaliste dépêché de tout urgence sur place vient de recueillir ces mots du commissaire de police : 

 "Satanés verbes du 3ème groupe ! Ils sont une plaie pour la sécurité du pays tout entier !".

Et c'est sur ces mots que je vous quitte en espérant qu'aucun autre innocent ne sera blessé ou tué dans ces fausses attaques.

C'était Roger Rogers pour Canapé TV International, merci.