[Covers en folie] #19: Non je n'abandonnerai pas !

 

Oui, 2015 fera de moi une nouvelle femme. De celles qui tiennent leurs engagements. Challenge du mardi il y a, challenge du mardi il y aura toujours. Ou jusqu'à ce que je m'en lasse ou que j'oublie ou que... Enfin, voilà quoi. Engagée mais pas trop, hein !

 

 

 

Pour les gens qui se baladent sur internet et qui sont tombés sur ce blog sans trop vraiment savoir quelle heure il est, où ils sont et qui ils sont : tous les mardis, je participe au challenge Covers en Folie instauré par Beauty Or Not Beauty. Vous êtes intéressées, intriguées, fatiguées ? Restez !

 

Pour ce premier challenge 2015, je me devais de taper fort, très fort ! Je me suis dit que j'allais avoir du mal à vous trouver une cover qui pète bien et finalement, ça a été assez rapide. Ça ne sert à rien de serrer les fesses sur votre siège, je ne vous donnerais pas mon secret, bande de filoutes, vous pouvez toujours crever la bouche ouverte (mais faites attention, on ne sait jamais où Dieu traine sa bite !).

La chanson originale c'est Never Gonna Give You Up de Rick Astley, ouais rien que ça. C'est le genre de chanson, je pense qu'on a toutes eu la même réaction, vous entendez la voix, vous vous dites "hey, il groove bien ce black !" et vous vous retournez vers le clip qui passait le soir sur MCM Pop (souvenirs, souvenirs) et là, déception, révélation, féla.. Ah non pardon. Bref, grosse blague, le mec est keuss comme une allumette, roux et blanc. Ça m'a foutu un coup, je vous l'avoue. 17 ans après, je ne m'en remets toujours pas.

En comparaison, découvrir que Barry White est noir ne m'a fait ni chaud ni froid.

 

Je sais que lorsque l'on parle de cover on s'imagine un p'tit chanteur, assis sur son tapis, dans un salon un peu miteux, un bonnet de bobo et une guitare à la main. Bon, c'est sûr que ça a son charme mais je trouve que toutes ces covers là ne rendaient pas hommage à Ricky. Et finalement, j'ai trouvé la perle rare. Ashley Tisdale, artiste de Disney, arrangements musicaux de pro, du synthé de malade : tout y est. À part Ricky mais faut le laisser avancer le pauvre. Il a fait un album, une chanson et ça le poursuit toute sa vie. Je n'imagine pas si le mec déteste sa chanson, il est bon pour des années de psychanalyse !

 

Bon visionnage et comme toujours, revenez me voir pour me dire ce que vous pensez de cette version disneyique !

 

 

Ashley Tisdale - Never Gonna Give You Up

 

Ajouter vos commentaires

0 / 1400 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 1 et 1400 caractères

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Propulsé par Komento