La course de l'apocalypse : seuls les plus rapides survivront...


 

 

Enfin, je me décide à vous parler de la course Apocalypse à laquelle j'ai participé le 25 octobre (oui, ça fait un bail).

Pour ceux qui ne se souviennent pas, c'est une course de nuit où le parcours est truffé de.... surprises. On va dire ça comme ça.

 

C'était ma première course et comme une newbie je me suis ramenée bien trop tôt avant le départ de la course (je croyais, naïvement qu'il y aurait un monde fou et que je mettrais deux heures à récupérer mon dossard. Réalité : 2 minutes chrono. La loose). Le Loup m'accompagnait et passer 3 heures sous la pluie, ça te calme la plus excitée des Fluffy. Heureusement, rapidement on a trouvé une cabane secrète (la salle pour se changer) et on s'y est caché le temps que la course commence. Pour s'occuper, on a fait un selfi avec un zombie en cage. Sur la photo j'ai l'air flippée et en vrai aussi (son maquillage dégoulinait avec la pluie, c'était immonde !).

 

 

Pour info, je m'étais maquillée en grande brûlée. Ça rendait moyennement bien.

 

Enfin, à 10h, la course commence. 10 km dans le noir, les bois, au milieu des zombies, tueurs en série et sorcières. Je ne sais pas ce qui m'a fait le plus peur : quand un mec apparaissait d'on ne sait où ou bien la réaction des gens ?

Une des meufs, elle avait compris le principe : quand un truc approchait, elle hurlait. Mais elle hurlait ! Elle faisait peur à tous les coureurs et aux acteurs, le truc de dingue ! Elle m'a foutu les plus grosses flippes surtout qu'elle criait parfois pour des trucs que j'avais pas remarqué donc j'étais prise par surprise ! Affreux...

 

Sinon, les acteurs étaient géniaux, motivés pour la plupart (certains se faisaient chier et ça se voyait clairement mais ils étaient peu nombreux) et il y avait une ambiance de dingue !

Étant une grosse flippette, j'ai très vite développé la technique dite du : "Je me cache derrière toi". Je me choisissais  un groupe de 2-3 personnes et je courrais derrière. Quand un zombie décidait d'attaquer, il attaquait le groupe et pas moi. Pendant que les gens flippaient leur race en pleurant leur maman moi je sautillais telle une biche en plein phare loin des zombies. J'ai à peine été poursuivie, juste une fois, une gros malade qui trainait une masse. Rien de bien...

 

Attends, une masse ? Une vraie de vraie, avec le bruit strident sur le bitume, oh my god !!! J'ai jamais autant sprinté de ma vie qu'à ce moment là ! On était au dernier quart de la course, j'avais la tête qui tombait un peu de fatigue et là, j'entends un truc qui sort des buissons derrière moi. J'ai pas eu le temps de me retourner, j'entends un truc racler le sol et des bruits super forts de pas sur le sol. J'ai accéléré comme si j'avais vu une promo sur des Jimmy Choo ! Après quelques secondes, je me suis retournée et j'ai vu un géant (donc un adulte, les autres acteurs étaient des enfants de 8 à 12 ans) (on est vite impressionnable en pleine nuit) en tenue de boucher se retourner vers d'autres coureurs. Oh my god, je le redis, j'ai eu mon cœur qui battait au rythme de mes pas.

 

Le Rythme de mes paasss. Mes paaaassss ohhh yeaaaahhh. (Commente si tu reconnais quelle chanson j'ai parodié).

 

Sinon, grosse grosse flippe quand, près du Saint Laurent je vois avancer vers moi, hyper vite, une forme blanche. J'avais la forme d'un côté, le fleuve de l'autre et pas le temps de sprinter pour l'éviter ! Elle me frôle (les acteurs n'avaient pas le droit de nous toucher, le but n'était pas qu'on se fasse mal) et là je vois que c'est une petite fille de 10-11 ans, toute blonde, très blanche avec une longue robe blanche. Sérieusement, OÙ SONT SES FUCKING PARENTS ? Ils savent au moins qu'elle passe ses samedis soirs à ME faire peur ? J'ai eu, à ce jour, la plus grosse peur de ma vie entière ever. Toutes les autres fois où un acteur s'est focalisé sur moi, je gérais car je savais que c'était un jeu tout ça mais là. Là. Là quoi, j'ai pas eu le temps de me dire "flippe pas Fluffy, ce ne sont que des acteurs", j'ai juste vu cette forme courir vers moi et... J'ai failli arrêter de courir, à cause de la peur qui m'a figée sur place. À ce point là !

D'ailleurs, j'en ai vu, des coureurs, hurler, se mettre en boule et pleurer en voyant un zombie leur foncer dessus. (Au passage, mes félicitations à blanche neige qui a, je trouve, bien géré avec son costume). Je veux bien que leur maquillage soit réaliste mais de là à réagir comme ça... Tu t'es peut-être trompé de course. (Je veux dire, le but était de mouiller un peu sa culotte tout en sachant très bien que tout ça, c'était du faux. Comme dans un manège. Si t'y crois trop... C'est à toi que tu vas faire du mal).

 

Il y avait des acteurs vraiment pas mal, notamment celui qui avait une poupée dans les bras. (Chaque zone de la course avait son thème : asile, sorcières, etc... Et tout le long du parcours, des zombies). Oh my god (je l'ai dit au moins un milliard de fois pendant la course. Ça et "Putain !". Je m'excuse pour toutes les personnes que j'ai fait sursauter !), le gémissement du bébé zombie... Brrrr, je l'entends encore et 1 mois après, je suis toujours perturbée (surtout que mes souvenirs sont un peu déformés par la foule et la nuit) (genre le bébé me paraissait tellement vrai alors que je savais pertinemment que c'était une poupée. Hein, dit ? C'était une poupée ?).

Dernier "personnage" cool dont je parlerais pour cette course, les 3 sœurs sorcières qui se tenaient par la main et quand tu passais près d'elles (elles s'étaient foutues au milieu du chemin, t'avais du noir profond à droite comme à gauche, difficile de les éviter) "Viens... Viens avec nous... Viens t'amuser.. On veut juste jouer avec toi...". Heu.... No way ? Elles, elles déchiraient pas mal !

C'est à dire, tu peux séparer les acteurs en deux groupes : ceux à côté desquels tu passes tranquilou, même pas ils gémissent (tu sens le mec qui a été forcé par papa et maman à venir se peler les miches un samedi soir sous la pluie) et ceux à côté desquels tu passes en gémissant "non, me touchez pas !". Globalement, il y avait plus du deuxième groupe que du premier. Heureusement, j'ai envie de dire.

 

Bref, ce que je pense de la course, c'est assez évident, j'ai a-do-ré. Du début à la fin, j'ai kiffé le t-shirt reçu à la fin, la médaille qui déchire tout, me déguiser, le déguisement et la motivation des acteurs, c'était très réaliste (merci de m'avoir fait perdre 10 ans de vie). Vraiment, je n'ai qu'une dernière chose à dire à propos de cette course :

À l'année prochaine !

 

P.S : Vous pouvez aller voir cet article où la fille montre sa médaille. Moi je ne l'ai pas en photo :)

 

Commentaire (4) Clics: 1258